parution 06 décembre 2006  éditeur Delcourt  collection Akata Gingko
 Public ado / adulte  Thème Sport - Baston, Aventure - Action Seinen

Coq de combat T17

Chamboulement général : Le rideau se lève et on ne trouve plus Ryô sur scène mais un danseur ! La destinée de celui-ci semble irrésistiblement attirée par l'univers violent de Ryô. Un nouveau départ réussi.


 Coq de combat T17, manga chez Delcourt de Hashimoto, Tanaka
  • Notre note Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2006

L'histoire de la série :

Ryô Narushima avait tout de l’adolescent japonais modèle. Mais le jour de ses 16 ans, voilà que quelque chose au fond de lui le pousse à commettre l’impensable : Armé d’un couteau, il se libère de l’étau parental dans un bain de sang. L’auteur de l'ignoble double parricide est condamné à payer pour ses crimes dans des enfers autrement connus comme maison de correction. Là-bas, il découvrira les pires facettes du genre humain. Traité d’abord en objet sexuel par son camarade de cellule, puis transformé en victime par les autres prisonniers qui le jugent monstrueux, les souffrances et mortifications sont son lot quotidien. Son équilibre psychologique ne tient plus qu’à un fil lorsqu’il découvre le karaté. Enseigné par un autre prisonnier à l’allure inquiétante, cet art martial va devenir sa seule voie de secours. Les débuts sont durs, son corps étant loin de l'idéal athlétique, mais le physique comme l’esprit s’endurcissent avec le temps… Les enfers ne le quitteront plus mais il sera préparé à tout endurer et à survivre par la force de ses poings.

L'histoire :

Tôma est un danseur de génie qui est au sommet de sa carrière. Fils illégitime d'un riche entrepreneur, il a passé sa petite enfance dans un milieu modeste. Mais son père décida de le reconnaître et il intégra encore enfant la luxueuse demeure familiale. Il gagna par la même occasion un grand frère, avec qui la coexistence n'a pas toujours été facile. L'ancien fils unique n'avait en effet pas grande envie de partager. Tôma a cependant quelque chose de particulier, son être semble à la fois ne pas connaître la rancune et déborder d'amour. Du coup, accueillant chaleureusement même les pires crasses de son frère, la rivalité fraternelle fini par disparaître. D'autant plus que Tôma choisit de se consacrer à la danse classique et laisse la gestion des affaires paternelles à son frère. Tôma est donc au sommet et son retour au Japon après des années dans un ballet étranger est une consécration. Mais sa réussite semble insignifiante devant l'attraction qu'exerce Ryô sur son être, ne serait-ce qu'à travers un écran cathodique...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Surprenante surprise que ce 17ème tome de Coq de Combat. Le changement de personnage principal apporte de la fraîcheur à l'intrigue générale. D'autant plus que Tôma semble être à l'opposé de Ryô. On s'impatiente déjà de leur confrontation, à savoir si cet être de lumière sortira Ryô des ténèbres ou au contraire se fera absorber par celles-ci. Encore une fois la série frôle le surnaturel, l'attrait de ce nouveau protagoniste pour Ryô semble dépasser tout entendement. On espère qu'elle ne s'égarera pas dans cette voie puisqu'un atout majeur de Coq de combat est son grand réalisme. Cela serait d'autant plus dommage que ce tome place la tension quant au devenir de Ryô à son paroxysme. Côté dessin, on a droit à un traitement qui ne faibli pas en qualité. La physionomie du danseur respecte la musculature propre au métier, avec des silhouettes très élancées. Les visages et expressions sont maîtrisés, comme à accoutumée. Ce nouveau tome est au final réussi et nous laisse présager une suite tout aussi bonne.

voir la fiche officielle ISBN 9782756001852