Hadès chasseur de psycho-démons T1, manga chez Delcourt de Aimoto ©Delcourt édition 2012

Hadès chasseur de psycho-démons T1

Un nouvel infirmier peu banal arrive au collège Tokofushi : en plus d’une tête qui fait peur à tout le monde, l’homme est un chasseur de psycho-démons qui sévissent dans l’établissement. Classique mais efficace pour le moment.

L'histoire : Mlle Saori, l’infirmière du collège Tokofushi, est considérée comme un ange par tous et a réussi à faire de l’infirmerie un véritable petit coin de paradis où les malades peuvent être soignés. Hélas, la jeune femme va se marier et arrête donc de travailler. Les élèves sont rassemblés dans le gymnase pour entendre cette annonce et découvrir le remplaçant de Mlle Saori : M. Hadès. Seulement, celui-ci a des cicatrices sur le visage et une attitude étrange, ce qui rend tous les collégiens craintifs. Plus tard, pendant le cours d’art-plastique, Ashitaba se blesse avec un cutter. Aussitôt, son camarade Mimasaka lui dit de se rendre à l’infirmerie pour être le premier patient de M. Hadès. Ashitaba n’est pas rassuré mais Fuji, le beau gosse de la classe, se blesse aussi et se propose de l’accompagner. Voyant que les filles sont toutes jalouses d’Ashitaba, Mimasaka décide de les accompagner. Là, ils vont découvrir que l’infirmier est en fait un chasseur de psycho-démons, des créatures fantastiques qui utilisent les faiblesses psychologues des humains pour semer le chaos...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  Les premières pages de ce volume donnent clairement le ton : un infirmier arrive au collège et, malgré son envie d’aider les autres, il est fui par tous à cause de sa sale tête tandis qu’il chasse en parallèle les démons qui s’en prennent aux élèves. Le ton semble donc tourné vers l’humour et l’action, le reste de la lecture confirmant cet état de fait. Ainsi, on découvre plusieurs cas de psycho-démons et autant de souffrances humaines chez les collégiens. Les différents fantômes ne sont pas subtilement mis en avant (l’introduction étant vite expéditive pour mieux mettre en avant les problèmes engendrés) et ne sont pas d’une originalité folle (beauté soudaine, cleptomanie, boucle temporelle...) mais le rythme, le soin apporté à la narration et les nombreux gags rattrapent le tout qui se montre de fait divertissant. Etant donné qu’il s’agit d’un premier volume, cet enchaînement n’est pas dérangeant mais on compte sur la suite pour développer un scenario plus consistant. En ce qui concerne les graphismes, ceux-ci sont de bonne facture même s’ils souffrent eux aussi d’un certain classicisme. Les personnages sont assez charismatiques et possèdent des bouilles très expressives. Les démons ont eux aussi un design soigné et les scènes de possession sont bien faites. Les planches sont plutôt bien occupées et la qualité globale est au rendez-vous. Au final, ce premier volet ne fait pas dans l’originalité mais la suite pourrait nous réserver quelques surprises : affaire à suivre.

  • scénar dessin


21 août 2012



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et



prix 6.99-5% = 6.64

sur


 Hadès chasseur de psycho-démons T1, manga chez Delcourt de Aimoto ©Delcourt édition 2012

04 juillet 2012

Delcourt

Akata Také

voir la fiche officielle

9782756031743

ado / adulte

Aventure - Action, Fantastique - Etrange

Shônen

scénariste
dessinateur
 

Hadès chasseur de psycho-démons série en cours en France
8 albums parus, 10 prévus

série terminée au Japon
Titre en VO : Hôkenshitsu no Shinigami
10 albums parus Nos chroniques dans cette série :