parution 08 décembre 2004  éditeur Delcourt  collection Akata Gingko
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Aventure - Action Seinen

Inugami, le réveil du dieu chien T14

Pour Fumiki et ses amis, l'heure de la prochaine étape de l'évolution a sonné ! Plongez dans cette merveilleuse vision allégorique de notre écosystème.


 Inugami, le réveil du dieu chien T14, manga chez Delcourt de Hokazono
  • Notre note Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2004

L'histoire de la série :

Fumiki Shimazaki est un lycéen réservé plutôt médiocre dans les études. Il exerce en secret sa passion : la poésie. C'est dans une usine désaffectée qu'il fuit la réalité d'un monde qui lui correspond si peu. Mais il rencontre là un chien mystérieux, doué de parole et d'une sensibilité quasi humaine. Etrange indice : le chiffre 23, tatoué sur son oreille gauche. Parce qu'il contrôle la régénération de son ADN, « 23 » est l'enjeu majeur d'une lutte féroce que se livrent d'inquiétantes organisation... Fumiki devra quitter la sécurité de son refuge pour s'interposer. Entre manipulations génétiques pratiquées en secret par de grands laboratoires pharmaceutiques, intérêts financiers et soif de puissance, la poursuite tourne au carnage... Les forces occultes de la nature viennent demander des comptes à l'être humain. L'apocalypse a-t-elle commencé ?

L'histoire :

Le rêve qui a englouti les quelques survivants du massacre mené par les dieux chiens continue. L’issue de celui-ci semble décisive pour l’avenir de l’humanité et dépend fortement de Mika. Kiryû, le maître télépathe, tente de tromper Mika pour que la proche étape de l’évolution humaine aboutisse à la jeunesse éternelle. Cependant l’envie de grandir de Mika et de vivre une vie d’adulte finit par triompher des subterfuges de Kiryû. Ce dernier se trouve désemparé face à ce deuxième échec. Nous apprenons en effet que sa sœur avait déjà refusé l’enfance éternelle, lors d’une précédente rencontre du dieu chien. La révélation des motivations de Kiryû expose ce puissant personnage sous un nouveau jour : Psychologiquement fragile, il est mû par des raisons plus que puériles. Son contrôle du rêve étant dès lors perdu, il se trouve confronté à Fumiki avec qui un violent combat éclate. Mais le vrai combat se déroule dans le cœur de Mika, qui doit trouver la force d’exprimer sa volonté en assumant toutes les conséquences qui en découleront. Le rêve fera alors place à une nouvelle réalité, dont Fumiki sera l’architecte, mais pas l’habitant…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Avec ce 14ième volume, Masaya Hokazono conclut avec brio son récit sur les divinités canines. En effet, sa version très poétique et ésotérique de la théorie de l’évolution n’était pas des plus simples à suivre, mais il a su éviter de perdre le lecteur dans des explications philosophiques confuses (ce qui n’est malheureusement pas le cas de toute série, cf. Evangelion). Les rôles de tous les personnages sont ici clairement identifiés et l’issue du rêve des protagonistes est on ne peut plus claire. C’est ainsi que, au fil des pages, on assemble avec grande satisfaction toutes les pièces du puzzle. Cette satisfaction est d’autant plus grande que l’on constate les progrès réalisés par l’auteur sur son dessin. Si ses planches ne sont pas très détaillées, les personnages ont gagné en finesse et en naturel, surtout les nombreux chiens. Quoi de plus naturel après toutes ces aventures ! Bref, ce dernier volume est la cerise sur le gâteau dont il serait dommage de se priver. Inugami est en définitive un très bon seinen, au scénario solide, surprenant et sensible, malgré une violence graphique qui pourrait déplaire à certains.

voir la fiche officielle ISBN 9782847895933