parution 01 octobre 2007  éditeur Delcourt  collection Akata Sakura
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Sentimental Shôjo

Last Quarter T3

Hotaru vient de découvrir que celui qu’il cherche est mort il y a 19 ans, et cela semble bien difficile de l’annoncer à Eve. Conclusion d’une série romantico-fantastique aux personnages attachants !


 Last Quarter T3, manga chez Delcourt de Yazawa
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2007

L'histoire de la série :

Mizuki est une jeune fille qui va tout quitter par amour pour un jeune homme qu’elle vient de rencontrer et qui se nomme Adam. Ce dernier, qui est chanteur et guitariste, va disparaître pendant quelques jours avant de rappeler Mizuki et de lui demander de la rejoindre, mais celle-ci va se faire heurter par une voiture en chemin. Hotaru est une petite fille qui, elle aussi, a eu un accident, et qui se réveille à l’hôpital après avoir rêvé d’une jolie jeune fille qui n’est autre que Mizuki. Rétablie, elle retourne à l’école mais en rentrant chez elle, croît apercevoir son petit chat qui rentre dans une grande maison. Celle-ci y rentre à son tour et fait la rencontre d’Eve, une jeune fille gentille qui ne peut partir de la maison car elle est bloquée par une sorte de sortilège. Hotaru va tout faire pour l’aider, y compris en parler à ses amis.

L'histoire :

Saé et Hotaru viennent de découvrir qu’Adam, l’homme qu’attend Eve, est mort il y a de cela 19 ans. En visionnant un enregistrement sur le groupe d’Adam, les quatre amis vont également se rendre compte qu’Eve a l’apparence de Mizuki mais semble croire qu’elle est Sayaka, la petite amie morte à 17 ans du guitariste. Ainsi, l’âme de cette dernière empêcherait celle de Mizuki de retrouver son corps. Masaki évoque alors la possibilité de dire à Eve ce qu’ils savent afin que celle-ci parte au paradis rejoindre Adam. Mais Hotaru, une fois rendue dans le manoir, a bien du mal à l’annoncer à Eve. C’est donc Masaki qui décide de le lui dire et qui, une fois ses explications terminées, demande à la jeune femme de partir rejoindre son amour au paradis. Hotaru la voit alors disparaître petit à petit en hurlant avoir renié son passé fait de douleurs et de peines. Tetsu, Saé et Masaki décident ensuite d’aller à l’hôpital voir dans quel état est maintenant Mizuki. Mais à leur arrivée, elle n’est pas sortie du coma et son état de santé semble s’être encore aggravé…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Troisième et dernier tome de la série d’Aï Yazawa où la romance côtoie le fantastique. A la lecture de cette série, on ne peut pas dire que l’on s’est ennuyé, humour, amour et drame étant les fers de lance de la mangaka. Malgré un déroulement que l’on aurait pu juger classique dans les premiers volets, celui de la conclusion est plutôt chahuté et multipliant les rebondissements afin de nous mettre les nerfs à vif. Ainsi, l’état de santé de Mizuki évolue en permanence selon les actes ou décisions prises par la troupe d’Hotaru. Les personnages sont attachants et il est un peu dommage de les abandonner ici. La narration des dernières planches montre la grande force de Yazawa quand Adam conclut le récit et nous donne sa vision des événements qui se sont passés. Il s’agit là d’une de ses premières œuvres (avec Je ne suis pas un ange chez Delcourt), et les dessins de la mangaka sont en progression constante : les traits sont fins, certains décors travaillés depuis des photographies… Au final, cette série plaira aux fans d’Aï Yazawa et de shôjo en général grâce à cette ambiance originale, poétique, triste et émouvante. A lire.

voir la fiche officielle ISBN 9782756007366