parution 20 avril 2005  éditeur Delcourt  collection Akata Ôbon
 Public ado / adulte  Thème Horreur, Ero-guro, Seinen

Le manoir de l'horreur T7

Après le récit des méfaits du conte Kevin, Ochazukenori revient à sa formule traditionnelle d'histoires courtes. Un manga d'horreur sympathique, sans innovations mais qui donne quand même des frissons !


Le manoir de l'horreur T7, manga chez Delcourt de Ochazukenori
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2005

L'histoire :

Yumeko est sur le point de perdre un ami atteint d’un cancer. C’est alors qu’un rêve lui révèle l’existence d’un personnage qui pourrait encore le sauver. Elle part en quête du sauveur en Chine, où après de longues recherches elle retrouve ce mystérieux personnage. Celui-ci est prêt à l’aider, mais tout à un prix… Vient ensuite l’histoire de Saori et Emi, deux jeunes filles qui ont la chance de pouvoir se rendre à la piscine d’un club très chic. Mais l’imprévu s’immisce dans leurs vies et celle de Saori arrive prématurément à terme, éventrée par un inconnu. Emi, qui était à l’origine de l’escapade au club, compte bien retrouver l’assassin de son amie pour se libérer de son sentiment de culpabilité. Elle n’est toutefois pas au bout de ses mauvaises surprises... Trois autres histoires complètent ce volume, toutes faisant référence aux classiques de l’horreur : celle d’un couple obligé de se rendre dans un manoir lorsque leur voiture tombe en panne en pleine campagne, celle des déboires de trois jeunes filles et des forces de police aux prises avec une cassette dont chaque visionnage s’accompagne d’un meurtre sanglant et enfin un hommage de l’auteur au film Sweet Home, auquel il propose une sorte d'introduction…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Retour aux sources pour cette série avec ce tome qui nous propose à nouveau un ensemble d’histoires indépendantes. La formule est toujours aussi efficace, les histoires étant originales et accompagnées d’un dessin aussi angoissant que le scénario. On retrouve des nombreuses références aux classiques, comme le coup de la panne en pleine campagne où la seule possibilité de refuge est un manoir dont le propriétaire est plus qu’inquiétant ou encore la cassette vidéo qui tue, qui fait penser notamment à Videodrome de Cronenberg ou plus récemment The Ring. Cependant, au bout de 7 tomes on ne ressent plus la fraîcheur qu’avait apportée ce manga au marché français : On a eu le temps de se familiariser aussi bien au genre qu’aux traits, aussi tordus soient-ils, de l’auteur. Ce manga n’est donc une acquisition indispensable que pour les passionnés d’histoires d’horreurs. Les autres y verront sans doute un passe-temps agréable mais sans plus.

voir la fiche officielle ISBN 9782847896756