Love so life T1, manga chez Delcourt de Kouchi ©Delcourt édition 2012

Love so life T1

Shiharu, une lycéenne orpheline de 16 ans, devient la nounou de deux jumeaux élevés par un très beau présentateur télé. Humour, charme et émotions : un programme réjouissant et tendre à la fois !

L'histoire : Shiharu est une jeune fille de 16 ans qui rêve de devenir puéricultrice. Aussi, après les cours, elle travaille dans une crèche. Récemment, deux jumeaux sont arrivés et Shiharu est la seule à réussir à dompter ces deux petits monstres. Celui qui les élèves, Seiji, est un présentateur télé et il semble épuisé tant il a du mal à canaliser le dynamisme des deux enfants. Un jour en allant les récupérer à la crèche, il voit à quel point Shiharu arrive à les gérer et il lui propose immédiatement de devenir leur nounou à un salaire double de celui de la crèche. Intéressée par l’offre, Shiharu doit d’abord demander l’autorisation à sa tutrice, la directrice de l’orphelinat où elle habite. Cette dernière accepte mais à la condition que Shiharu tâche de ne pas rentrer tous les soirs avant 22h. Cependant, les jumeaux vont très vite s’attacher à elle et ne plus vouloir la quitter...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  Premier manga de l’auteur à sortir en volume relié, Love so life nous raconte l’histoire d’une lycéenne qui devient la nounou des deux neveux jumeaux d’un présentateur télé. L’intrigue nous rappelle un peu Babe my love avec la lycéenne qui prend en charge des enfants en bas-âge mais le reste est bien différent. Déjà, c’est volontairement que Shiharu, l’héroïne, s’occupe des enfants et elle est payée pour cela. En fait, le principal intérêt de la série est (du moins pour le moment) sa relation avec le présentateur télé : ce dernier n’étant pas le père des enfants, la voie semble tracée pour des affaires de cœur. Pour l’instant, on fait surtout la connaissance de ce petit monde et les relations sont mises en place avec des sentiments naissants. Toutefois, le récit est assez prenant et alterne les moments d’émotion (avec le background difficile des personnages) et les moments détendus (entre gags et attendrissement), le rendu étant très efficace. Graphiquement, le charme est bien entendu au rendez-vous puisque tous les personnages sont mignons, la finesse du trait aidant. Les pages sont quant à elle bien remplies et ne manquent ni de dynamisme ni de tramage. C’est donc un premier volume bien réussi qu’il nous est donné de lire et on compte sur la suite pour prolonger le charme.

  • scénar dessin


9 octobre 2012



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et



prix 6.99-5% = 6.64

sur


 Love so life T1, manga chez Delcourt de Kouchi ©Delcourt édition 2012

12 septembre 2012

Delcourt

Akata Sakura

voir la fiche officielle

9782756027234

ado / adulte

Sentimental

Shôjo

scénariste
dessinateur
 

Love so life série en cours en France
9 albums parus
série en cours au Japon
Titre en VO : Love so life
10 albums parus Nos chroniques dans cette série :