parution 02 mars 2016  éditeur Delcourt  collection Shojo Delcourt
 Public ado / adulte  Thème Sentimental, Shôjo

Love so life T17

L’heure du départ des jumeaux a sonné et tout le monde réagit avec beaucoup d’émotions. Un dernier volet plein de tendresse et émouvant.


 Love so life T17, manga chez Delcourt de Kouchi
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2016

L'histoire :

Le veille du déménagement des jumeaux, leurs grands-parents s’affairent pour préparer au mieux la maison : ils veulent absolument que tout soit sécurisé et agréable pour les petits qu’ils attendent avec amour et impatience. Chez les Matsunaga, Shiharu est invitée à passer la nuit pour profiter un peu plus longtemps des jumeaux. La demoiselle passe un bon moment avec eux et ne voit pas le temps filer tant elle est heureuse. Le lendemain, quand les enfants comprennent qu’ils ne verront plus Shiharu et leur oncle aussi souvent, c’est la crise...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Au bout de 17 volumes, il est temps pour les jumeaux de retourner à une vie de famille plus correcte avec leur père et leurs grands-parents : rassurez-vous, comme cette histoire joue surtout sur le côté mignon de la chose, il n’y a pas d’adieux horribles et de séparation définitive. Bon, l’au revoir reste un moment d’émotion intense (mais pas trop lacrymal non plus) et on ne peut s’empêcher d’avoir les larmes aux yeux lors de ce passage. Puis, pour nous consoler, on voit ce que deviennent les personnages au bout de six ans : ils ont vécu une sorte de relation à distance et le final s’articule autour de retrouvailles adorables et touchantes. Un happy end prévisible, on vous l’accorde, mais c’est ce qu’on a envie de lire et les sentiments sont gérés avec juste ce qu’il faut pour nous émouvoir. Une conclusion idéale, non ?

voir la fiche officielle ISBN 9782756076935