parution 11 février 2009  éditeur Delcourt  Public ado / adulte  Thème Sentimental, Humour Shôjo

Lovely complex T12

Ootani a à peine fini de passer des examens que Koizumi trouve son orientation : elle sera styliste. Un tome frais et amusant mais un peu triste à la fin.


 Lovely complex T12, manga chez Delcourt de Nakahara
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2009

L'histoire :

Ootani est de très bonne humeur en arrivant eu cours : la période des examens est enfin terminée. Le voir enfin détendu ravit Koizumi mais elle a d’autres préoccupations plus importantes : elle n’a toujours pas choisi dans quelle école elle voulait s’inscrire ni ce qu’elle veut faire plus tard. Nobu lui fait alors remarquer qu’elle adore les fringues et qu’elle l’a toujours imaginée aller dans une école de mode. Elle lui suggère plus particulièrement le métier de styliste et cela fait effectivement rêver Koizumi. Lorsque cette dernière en parle à Ootani, celui-ci est surpris et lui conseille de bien réfléchir pour être sûre que c’est bien ce métier qu’elle veut faire. Puis, le jeune homme lui rappelle qu’ils doivent passer la journée de samedi ensemble et ils décident donc de faire une balade ce jour-là. Pendant leur rendez-vous, alors qu’ils se promènent tranquillement dans la rue, ils rencontrent Mimi : celle-ci a en effet un job de mannequin et est en pleine séance de photos. En voyant le professionnalisme de la demoiselle, Koizumi est impressionnée mais n’est pas au bout de ses surprises : l’organisatrice de la séance lui propose de poser avec Mimi car certains mannequins n’ont pas pu venir…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Les trois tiers de ce volume représentent autant de parties distinctes : la première s’intéresse au couple Koizumi / Ootani, la deuxième à la relation entre Chiharu et Suzuki, tandis que la dernière est une sympathique petite histoire bonus dans laquelle le fantôme d’une lycéenne vient hanter son petit ami trouillard. Mais revenons-en à l’intrigue générale : dans un premier temps, Koizumi s’inquiète pour les résultats d’Ootani (son rêve prémonitoire est d’ailleurs très marrant) et trouve enfin sa voie, tandis que, dans un deuxième temps, Suzuki et Chiharu sont malheureux car l’un d’eux a échoué aux examens d’entrée et qu’ils ne pourront donc pas poursuivre leurs études ensemble. Contrairement au volume précédent où l’histoire décevait un peu, celui-ci retrouve la qualité habituelle en nous offrant un récit assez rythmé, des personnages aux réactions crédibles, beaucoup d’amour et, encore une fois, un humour efficace. De plus, les graphismes sont toujours très agréables et voir Koizumi jouer le mannequin est original et plaisant à regarder. La déception du tome précédent est donc oubliée et on a très envie, comme toujours, de lire la suite.

voir la fiche officielle ISBN 9782756006918