parution 17 novembre 2004  éditeur Delcourt  collection Akata Sakura
 Public ado / adulte  Thème Sentimental, Chronique sociale, Humour Shôjo

Nana T10

Un scandale vient semer la pagaille dans la vie déjà compliquée de Nana et Hachi. Accrochez-vous, car la plume toujours aussi habile d'Ai Yazawa va nous plonger au coeur du maelström.


 Nana T10, manga chez Delcourt de Yazawa
  • Notre note Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Red Star Red Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©NANA ©1999 by Yazawa Manga Seisakusho / SHUEISHA Inc. édition 2004

L'histoire de la série :

Cette série raconte l’histoire de deux jeunes femmes qui n’avaient a priori pas grand-chose en commun… Si ce n’est qu’elles s’appellent toutes deux Nana et que leurs routes se sont croisées une première fois lorsqu’elles se rendaient à Tôkyô. L’une, Nana Komatsu, est la naïveté incarnée : elle enchaîne les « coups de foudre » au même rythme que les désillusions, qu’elle met sur le dos d’un « roi des démons » imaginaire. Petite princesse au cœur fragile, elle part pour Tôkyô uniquement pour retrouver son petit ami du moment. L’autre, Nana Ôsaki, au look punk et au comportement rebelle a, quant à elle, du caractère à revendre. Chanteuse du groupe « Black Stones » (contracté en Blast), elle part à Tôkyô pour faire carrière. Après une seconde rencontre fortuite, les deux nanas vont devenir colocataires. Nana Ôsaki ne tarde pas à trouver un sobriquet à sa colocataire, « Hachi », histoire de simplifier la tâche à tout le monde (hachi signifie 8 alors que nana signifie 7, c'est aussi une référence à Hachiko, nom donné aux chiens au Japon…). Leur appartement devient rapidement un lieu de rencontre pour Yasu, Nobu et plus tard Shin, les trois autres membres de Blast. Hachi devient très vite une de leurs plus grandes fans, sans pour autant délaisser Trapnest, groupe n°1 dans son cœur (le charme du bassiste y étant pour beaucoup). Son amie lui réserve à ce sujet une drôle de surprise...

L'histoire :

Hachi est enceinte et cela n’a semblé qu’apporter chaos autour d’elle. En ce début de volume, on retrouve pourtant un peu de calme après l’orage traversé par les membres de Trapnest et de Blast. Mais nos amis ont à peine le temps de souffler que des nouveaux nuages se profilent à l’horizon : dans un moment d’inattention, Nana est photographiée par un paparazzi avec Ren, guitariste star de Trapnest... Nana partait voir Hachi, mais la faute au roi des démons, elles se croisent. En effet, Hachi est partie rencontrer Shin, avec qui elle peut soulager un peu son cœur qui souffre de l’isolement imposé par Takumi, le bassiste de Trapnest. Le lendemain, c’est la grosse surprise pour tous : Blast est à la télé ! Sous prétexte d’un scoop sur la relation entre Ren et Nana, une chaîne fait un matraquage médiatique sur Blast. L’appartement de Nana est pris d’assaut par la presse, Hachi est obligée de se réfugier chez des vieux amis et les membres des deux groupes doivent se faire discrets. En tout cas, ce tumulte précipite les choses et permet à Blast de signer enfin un contrat pro avec Gaia. En route pour le premier single !

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après Gokinjo, voici une autre série à succès d’Ai Yazawa. Que dire si ce n’est que le succès est bel et bien mérité ? Tout d’abord, le public visé ici est plus mature, on est au delà de l’univers lycéen. Les personnages sont tous attachants et la différence de caractère entre les deux protagonistes, quelque part complémentaires, apporte beaucoup de situations amusantes. Ce volume se situe dans une phase trouble de l’histoire et le scandale enclenché dès le début le rend mouvementé. On partage l’agitation des personnages au fil des pages, dont le découpage des cases et la mise en page traduit à merveille le dynamisme des situations. La narration en première personne en début de chaque chapitre, en avance par rapport à l’histoire, exacerbe d’autant plus la curiosité du lecteur. Le dessin de Ai est ici aussi de très bonne facture, sans être pour autant toujours méticuleux. On retrouve quelques photos éparpillées dans le manga qui renforcent l’ancrage dans la réalité du récit, tâche à laquelle l’auteur s’est appliqué depuis les premiers tomes. Que vous soyez punk ou princesse, laissez-vous tenter par l’aventure de ces deux jeunes femmes et de leurs amis… Emotions garanties !

voir la fiche officielle ISBN 9782847893861