parution 18 mai 2016  éditeur Delcourt  collection Shojo Delcourt
 Public ado / adulte  Thème Sentimental, Shôjo

Please love me T5

Face aux révélations de Mogami sur sa famille, Michiko se sent mal : serait-elle de nouveau tombée sur un arnaqueur ? Des surprises et un revirement intéressant !


 Please love me  T5, manga chez Delcourt de Nakahara
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Delcourt édition 2016

L'histoire :

Quand Mogami annonce à Michiko qu’ils ne pourront plus se voir pendant quelques temps car ses parents sont malades, Michiko est sous le choc. Cela lui rappelle tellement les mensonges de son ancien petit ami qui l’a arnaquée qu’elle ne parvient à pas à compatir à l’histoire de Mogami. Elle est tellement traumatisée qu’elle fait un cauchemar dans lequel Mogami se réjouit de lui avoir pris tout son argent. Le lendemain au travail, Michiko ne peut s’empêcher d’être sur ses gardes. Cela fait-il d’elle une mauvaise petite amie ? Mogami est-il vraiment ce qu’il prétend être ?

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Comme le patron de Michiko, on pensait que Mogami était un arnaqueur. Néanmoins, Michiko a fait des progrès et, au lieu de tout gober, commence à douter de son petit ami. Seulement, elle culpabilise car elle n’a aucune preuve que le jeune homme lui ment et ses sentiments sont remis en question. C’est donc le volume où la jeune femme constate qu’elle a fait des progrès mais qu’elle n’est peut-être pas encore en train de vivre l’amour parfait. L’ambiance est donc tristounette mais mature et possède un bon dynamisme. L’humour vient également donner du rythme et empêcher les lourdeurs sentimentales avec une efficacité certaine. Quant au rebondissement de fin de volume, on est autant pris au dépourvu que Michiko et le sixième tome se fait donc attendre !

voir la fiche officielle ISBN 9782756080055