parution 30 novembre 2011  éditeur Glénat  collection Glénat shonen
 Public ado / adulte  Thème Autour du 9ème art, Humour, Sport - Baston Shônen

Eyeshield 21 - Ballers High

Debout les « fuckin’ nabots » : c’est l’heure de se replonger dans Eyeshield 21 avec ce guide récapitulatif ! Une occasion plus que plaisante de retrouver Sena et ses camarades : les fans apprécieront.


Eyeshield 21 - Ballers High, manga chez Glénat de Inagaki, Murata
  • Notre note : Red Star Red Star Grey Star Grey Star
  • Scénario : Red Star Red Star Grey Star Grey Star
  • dessin : Red Star Red Star Red Star Grey Star
©Glénat édition 2011

L'histoire :

Au programme de ce data book :

  • Un dossier sur chacun des joueurs : qu’ils fassent partie de Deimon ou d’une équipe adverse, qu’ils aient eu le temps d’apparaître ou pas, tous les personnages ont le droit à une description.
  • Un récapitulatif de chacun des matchs de la série : moments-clés, personnages décisifs, scores et analyses.
  • Une explication des règles du football américain ainsi qu’un lexique propre à Eyeshield 21.
  • La toute première version de ce à quoi ressemblait la série aux origines : le synopsis et l’humour n’ont pas changé !
  • ...

    Ce qu'on en pense sur la planète BD :

    Après nous avoir enthousiasmé pendant 37 volumes, Eyeshield 21a enfin droit à un data book. Comme tout ouvrage de cet acabit, le programme comprend entre autres des fiches sur les personnages, et le moins qu’on puisse dire est qu’il y a de la matière puisqu’on dénombre environ 800 joueurs et 39 équipes ! Certes, certains n’apparaissent que dans des tableaux récapitulatifs, mais tous ont au moins une phrase de présentation, même des joueurs qu’on n’a pas vus dans la série ! Le travail est donc considérable et on apprécie de se replonger dans l’univers déjanté et sportif de la série. Les joueurs de Deimon et leurs principaux adversaires sont plus mis en avant que les autres mais on a le droit pour chaque équipe à des informations inédites comme les plans de leur lycée et les entrainements particuliers. On a également des classements de popularité des personnages, des coups spéciaux ou d’autres catégories plus étonnantes, ainsi qu’un quizz et des illustrations couleurs en début de volume. Mais le plus intéressant pour les fans reste le chapitre bonus qui est en fait la première mouture d’Eyeshield, créée quand le scénariste a participé à un concours pour auteurs amateurs (qu’il a bien évidemment remporté) : on y retrouve déjà l’esprit barjot de la série et le design, certes un peu différent, des personnages. En tous cas, les « fuckin’ » fans (comme dirait Hiruma) seront ravis par ce data book qui permet une sympathique replongée dans la mêlée !

    voir la fiche officielle ISBN 9782723478502