parution 22 août 2012  éditeur Glénat  collection Glénat shonen
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Historique Shônen

Kenshin le vagabond - ultimate edition T17

Chacun se prépare et fait le point avant que le jour de la bataille n’arrive enfin : Enishi et ses sbires arrivent par la voie des airs et plusieurs combats commencent en parallèle. Des combats réussis et plus originaux que prévu.


 Kenshin le vagabond - ultimate edition T17, manga chez Glénat de Watsuki
  • Notre note : Red Star Red Star Red Star Grey Star
  • Scénario : Red Star Red Star Red Star Grey Star
  • dessin : Red Star Red Star Red Star Grey Star
©Glénat édition 2012

L'histoire :

La veille du jour de la bataille annoncée par Enishi, Yahiko arrive enfin à l’objectif que Kaoru lui avait fixé, réaliser 50 000 fois le mouvement de croisement des bras au-dessus de sa tête. La jeune femme lui montre alors le résultat de cet entrainement en lui expliquant l’un des arcanes secrets de l’école de l’esprit vivant Kamiya : réalisé avec un timing parfait, ce mouvement permet de bloquer un coup de sabre à la tête avec le dos des mains et d’enchaîner avec une contre-attaque fatale. De leur côté, les autres font aussi le point avant le lendemain : Sano passe une dernière fois à l’hôpital pour sa main et découvre que Megumi prévoit de partir après la bataille, pendant que Kaoru cherche Kenshin partout en ville pour lui parler seule à seul tandis que ce dernier est parti s’isoler dans la forêt de bambous. Lorsqu’elle le retrouve, tous deux vont faire le point sur leurs sentiments... Le moment du combat décisif arrive enfin. Au dojo Kamiya, Kenshin organise la défense : lui-même sera en première ligne, Sano est chargé du périmètre alentour, tandis que Kaoru et Yahiko resteront à l’intérieur du dojo avec Megumi qui soignera les blessés. Le soir venu, un feu d’artifice est tiré, et c’est à ce moment qu’Enishi et ses sbires font leur apparition de manière inattendue, à bord de montgolfières...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après une courte phase de transition qui permet à chacun de faire un peu le point (sur leurs sentiments pour Kenshin et Kaoru, sur leur avenir ou sur leurs compétences pour les autres), les choses sérieuses commencent pour de bon. Enishi et ses hommes donnent l’assaut comme prévu sur le dojo Kamiya, et quatre premiers combats ont lieu : Kenshin contre Kujiranami l’homme au canon Armstrong à la place du bras, Sano contre Banjin pour leur affrontement revanche, Kenshin et Yahiko contre Otowa et ses armes cachées, et enfin Kenshin contre Geïn et son Iwanbo n°3. Ce sont surtout le combat de Sano et l’affrontement de Kenshin contre le marionnettiste qui prennent la majeure partie du volume, et l’auteur a de bonnes idées pour rendre ces face à face plus originaux qu’escompté. Il faut dire que le combat contre Kujiranami est des plus courts, et que celui contre Otowa est « en attente » de la fin des autres. C’est en fait le seul défaut de ces chapitres : l’auteur ne parallélise pas assez les affrontements qui sont pourtant censés avoir lieu en même temps, et on a l’impression que chaque duo attend que les autres aient terminé pour véritablement commencer à son tour. La sous-couverture propose cette fois comme bonus des versions alternatives des méchants de cette partie avec quelques bonnes idées et d’autres beaucoup plus farfelues (et on notera au passage qu’un mot est tronqué de moitié, ce qui n’est pas très sérieux). Le reste des graphismes est comme toujours soigné et fourni, avec des combats dynamiques, un découpage pointu et quelques pleines pages fort agréables. Comme d’habitude, Nobuhiro Watsuki réussit le pari de composer une histoire qu’on dévore d’un bout à l’autre et dont il nous tarde de lire la suite, même s’il est vrai que les vilains de cette partie sont beaucoup moins charismatiques que lors des cycles précédents. Rendez-vous au prochain tome !

voir la fiche officielle ISBN 9782723486521