parution 04 janvier 2017  éditeur Glénat  collection Glénat Seinen
 Public ado / adulte  Thème Historique, Thriller Seinen

Le couvent des damnées T1

Vendue par ses parents, Ella est recueillie par une femme mal vue par les autres car elle est sage-femme. Ella ignore alors que son bonheur sera un jour remplacé par la soif de vengeance. Une entrée dans les ordres qui donne des frissons !


Le couvent des damnées T1, manga chez Glénat de Takeyoshi
  • Notre note Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2017

L'histoire :

En Allemagne, sur les rives du Rhin, une vierge de fer est retrouvée. Cet instrument de torture est d’autant plus étonnant qu’il représente une femme borgne et porte l’inscription « 1552, en mémoire du sang versé au Partage des eaux ». Ceux qui découvrent cette vierge de fer sont perplexes et curieux. Pour savoir qui est à l’origine de cet instrument, il faut revenir en 1542, dans un village aux alentours de Sarrebourg. Une famille pauvre vient d’enterrer un enfant, ce qui est triste mais fait aussi une bouche de moins à nourrir. Ella, une des sœurs du défunt, est accusée par une religieuse d’être habitée par le feu et ses parents décident alors de la vendre. La petite parvient à s’échapper et tente alors de survivre en volant. Elle finit par être recueillie par une femme, Angelika, qui va la traiter comme si elle était sa fille. Ella goûte au bonheur, mais cela ne va pas durer car le métier de sage-femme d’Angelika est apparenté à de la sorcellerie...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Vierge de fer et sorcellerie : d’entrée de jeu, le ton est donné ! On comprend tout de suite qu’on va lire un récit tragique et violent, et on ne tarde pas à en découvrir la raison. On suit une petite fille, Ella, dont le caractère rebelle, sauvage et intelligent effraie les autres. Pourtant, une femme va la prendre sous son aile et lui donner de l’amour. Tout s’arrange alors ? Eh bien non, car sa sauveuse va connaître un funeste destin qui va alors plonger Ella dans l’enfer d’un couvent où les sœurs ont une façon très particulière d’interpréter la Bible et d’inculquer une éducation stricte. Tout cela n’est certes qu’une introduction pour nous mettre dans l’ambiance et comprendre la haine qui donne tant soif de vengeance à Ella. Néanmoins, ce début est déjà terriblement prenant, bien construit, haletant et redoutablement efficace, si bien qu’on n’en décroche pas un instant. Les graphismes rendent quant à eux le tout encore plus nerveux et vivant, grâce à un trait réaliste, des personnages très charismatiques et des décors fourmillant de détails. La messe est dite, il faut suivre ce titre !

voir la fiche officielle ISBN 9782344018330