parution 05 septembre 2012  éditeur Glénat  collection Glénat shonen
 Public ado / adulte  Thème Autour du 9ème art, Aventure - Action Shônen

One Piece - A bas Gyanzack !

Echoués sur une île soumise à un tyran qui compte devenir le seigneur des pirates, Luffy, Zoro et Nami vont tout faire pour libérer de son joug les habitants de l’île. Tiré de la première animation de la série, ce roman est peu original mais correct.


One Piece - A bas Gyanzack !, manga chez Glénat de Oda
  • Notre note Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2012

L'histoire :

Dérivant en mer sur leur coquille de noix depuis un long moment, Luffy, Zoro et Nami meurent doucement de faim sous un soleil de plomb. Ils sont en train de se disputer quant à leur gestion désastreuse de la nourriture lorsque leur attention est attirée par un bruit se rapprochant de manière inquiétante. Soudain, leur barque est pulvérisée par un boulet de canon gigantesque, avant qu’un monstre marin non moins gigantesque n’apparaisse devant eux. Après une courte lutte, Luffy et Zoro terminent à l’eau tandis que le monstre s’éloigne en emportant Nami... Lorsqu’il reprend connaissance sur le rivage d’une île, Luffy ne doit la vie qu’au fait que deux pirates et une petite fille se battent à côté de son corps échoué et lui marchent régulièrement sur le ventre, lui permettant ainsi de recracher toute l’eau absorbée. Après avoir mis au tapis les deux brutes, Luffy retombe inconscient avant de se réveiller aux côté de Zoro dans la maison de la petite fille, Medaka. Le grand-père de la fillette leur explique qu’un pirate nommé Gyanzack a fait de cette île son repère il y a quelques temps, obligeant tous les hommes valides à travailler pour lui à une construction mystérieuse. Seulement, aucun des hommes n’est jamais revenu du chantier. Le monstre marin rencontré plus tôt par les voyageurs est quant à lui son animal domestique...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Tiré d’une sorte d’épisode pilote de l’anime de One Piece sorti juste avant le début de la version TV, ce roman Gyanzack est le premier dans l’univers de la série et le premier au format poche des éditions Glénat. Ces derniers ont déjà publié plusieurs romans japonais (Library wars, The sky crawlers...) mais il s’agit là de la première adaptation directe d’un film qu’ils traduisent. L’homme qui a été chargé de rédiger l’histoire est également romancier sur plusieurs des licences de la série .hack. Ce dernier effectue un travail très correct : réintroduisant les personnages intelligemment dès les premiers paragraphes, il réalise pour le reste un travail qui retranscrit bien l’ambiance habituelle de la série à part une ou deux transitions abruptes. Pour ce qui est des défauts, l’ouvrage n’est pas exempt d’une ou deux coquilles, mais le point le plus négatif vient des illustrations qui ont un rendu vraiment raté pour la plupart. Il s’agit de nombreuses images issues du film et qui rendent l’ouvrage moins austère pour les plus jeunes lecteurs. Mais entre celles qui sont floues, celles dont le contraste est inadéquat et la mauvaise qualité de l’impression, la réussite graphique de cette ouvrage est très relative. La bonne idée est par contre d’avoir inséré au bas de chaque page de droite une petite image qui reproduit une séquence animée lorsque l’on feuillette rapidement les pages. Le scénario en lui-même prend place aux débuts de la série mais peut aussi se lire indépendamment. A ce moment, l’équipage de Luffy n’est encore composé que de Zoro et Nami. Le déroulement est relativement simpliste et sans surprise mais l’histoire se lit tout de même bien. Le personnage du chef des méchants est par contre original, tant dans son caractère que dans son design. Au final, ce premier roman de One Piece tiré de la première animation de la série n’est pas d’un niveau littéraire très intéressant mais c’est une aventure sympathique pour les fans, sans plus.

voir la fiche officielle ISBN 9782723486095