parution 01 mars 2009  éditeur Glénat  collection Glénat Seinen
 Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Seinen

Team Medical Dragon T5

Pendant l’opération, Asada remarque un problème et demande à Miki d’enfreindre le droit médical, mettant en péril les carrières de tous les membres de l’équipe. Un volume prenant malgré quelques défauts.


 Team Medical Dragon T5, manga chez Glénat de Nogizaka, Nagai
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2009

L'histoire :

Alors que les médecins sont en train d’opérer le patient, Asada remarque un problème dans le sang et demande à l’ingénieur de vérifier la pression artérielle : celle-ci est anormale, ce qui veut dire que le patient fait une cyanose. Il faut rapidement utiliser la machine cœur-poumon mais, parmi l’équipe, personne ne sait vraiment s’en servir, à part Maeda qui est tétanisé. Asada décide donc de demander à Noboru de s’en occuper car, il y a peu, un ingénieur lui en a brièvement expliqué le fonctionnement. Très tendu, le jeune homme s’apprête donc à toucher au filtre mais, avant de s’exécuter, demande à Maeda de vérifier ce qu’il fait. L’ingénieur étant toujours paralysé par la peur, Noboru lui met alors une grosse gifle pour le secouer. L’action est efficace et, rapidement, le taux d’oxygène du patient retrouve un taux normal. L’opération se déroule ensuite normalement jusqu’à ce qu’Asada remarque un problème : le ventricule droit est en mauvais état et nécessite un greffon. Cependant, aucun médecin de l’équipe n’a le temps ou l’opportunité de le faire. Asada ordonne donc à Miki de s’en occuper mais, en tant qu’infirmière, la jeune femme n’en n’a pas le droit car ce serait une infraction au droit médical qui pourrait faire virer toute l’équipe de l’hôpital…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Dès les premières pages, le ton est donné : on n’est pas là pour rigoler ! En effet, le premier chapitre s’ouvre directement sur les problèmes qui surviennent pendant l’opération et la tension est au maximum : cyanose, personnel paniqué et, le plus important, une infirmière qui pratique une intervention qui lui est interdite. C’est d’ailleurs ce problème qui va soulever des questions intéressantes (sur l’esprit d’équipe et l’importance de la carrière par exemple), les personnages étant poussés dans leurs derniers retranchements. Dans la deuxième moitié, Miki devient encore plus le centre de l’intrigue : non seulement les autres infirmières la briment, mais on découvre en plus son passé et comment elle a rencontré Asada. Si l’intrigue générale est prenante et intéressante, on retrouve néanmoins les mêmes défauts scénaristiques que dans les tomes précédents, à savoir une ambiance nekketsu qui se montre parfois en décalage avec les évènements, et des comportements qui manquent de subtilité. Par ailleurs, les graphismes sont toujours de bonne qualité même si, là aussi, les poseurs sont de mise. En tous cas, l’histoire reste aussi intéressante qu’auparavant et on a hâte de lire la suite.

voir la fiche officielle ISBN 9782723465427