parution 01 août 2007  éditeur Glénat  collection Glénat Seinen
 Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Seinen

Tokyo tribe 2 T4

Les gangs se rapprochent les uns des autres en vue d'un éventuel conflit et la mort de Nkoï ne va sûrement pas simplifier les choses. Un tome intéressant à la tension grandissante.


 Tokyo tribe 2 T4, manga chez Glénat de Inoue
  • Notre note Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2007

L'histoire de la série :

A Tokyo, les forces de l’ordre ne sont plus celles que l’on croit. En effet, des gangs rivaux et puissants ont fait main basse sur la capitale japonaise. On en dénombre quatre : les singes de Shivuya, les Hands de Shinjyuku, les Sarus de Musashino et les Wu-Ronz de Bukuro. Chacun a une politique de groupe très différente. Ainsi les derniers cités ne sont autres que la milice des yakuzas tokyoïtes. Les Hands ressemblent plutôt à une milice armée et se montrent clairement en habits militaires. Les singes semblent plutôt calmes et discrets, tout comme les Sarus qui prônent la paix. Bien évidemment, les membres de ces gangs ne sont pas les bienvenus dans le territoire des autres. C’est ainsi que quelques Sarus, souhaitant profiter d’un spectacle de strip visiblement de qualité, se rendent à Bokuro. Malheureusement pour ceux-là, le quartier appartient à Merra, leader des Wu-Ronz, qui a une dent envers ceux de Musashino et en particulier Kaï. Il les fait donc supprimer et exhibe leur tête dans tout le quartier. Terra, chef des Sarus, ne souhaite pas que les choses s’enveniment et mourra pour sa cause. Mais la guerre civile semble, hélas, inévitable…

L'histoire :

Nkoï fuit toujours dans la centrale, perdant progressivement son sang suite au coup de katana de Merra, le bras droit de son père. Seulement, sa route est longue pour sortir… De leur côté, Kaï et Merra luttent toujours contre Galiléo et leur combat s’achève lorsque les tunnels dans lesquels ils se trouvent se voient inondés par les techniciens de la centrale. Suite à cela, Kaï et Merra se retrouvent à l’extérieur et décident de s’associer, comme au bon vieux temps, pour en finir avec l’homme de main de Nkoï qui refait son apparition. Nkoï, quant à lui, s’approche de la sortie mais Hasheem heurte une manette dans la salle de contrôle de la centrale, provoquant alors la mise en marche d’un gigantesque ventilateur qui a tôt fait d’attirer Nkoï entre ses pales et donc de le tuer. Merra décide de retourner chez Boubba pour lui montrer sa fidélité, tout en ne parlant pas de Nkoï. Kaï, lui, flâne dans les rues et retourne vers sa bande des Sarus. Ceux-ci sont en panique car leur situation n’a guère évolué depuis la mort de Terra. Kaï propose à ses amis de faire un partenariat avec une autre bande de la ville. Quant à Boubba, il croît pertinemment que la mort de son fils est dûe aux Hands…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Tokyo Tribe2 nous rassure après un tome 3 dont la lecture durait à peu près 3 minutes chrono. En effet, l’accent avait surtout été mis sur l’action au détriment du scénario, qui paraissait aux abonnés absents. Cette fois-ci, Santa Inoue nous propose la fin de la poursuite et surtout des rebondissements en pagaille, des complots en tout genres et une guerre des gangs en prévision qui s’annonce des plus sanglantes. Les personnages gagnent en profondeur, Kaï et Merra en tête. L’auteur a relancé son histoire et l’on a hâte de voir quelle va être la suite des événements. Du côté des dessins, le progrès ressenti au fur et à mesure des tomes n’a d’égal que l’irrégularité de l’auteur. En effet, certaines cases sont réussies à bien des niveaux, personnages, visages, décors, tandis que d’autres pourraient presque paraître pour des esquisses. Heureusement, ces dernières ne sont pas trop présentes. Les amateurs de violence visuelle et morale, d’une ambiance « caillera » chère à notre président ou bien des jeux vidéo GTA sauront apprécier ce tome qui relance la série. A suivre…

voir la fiche officielle ISBN 9782723456708