parution 01 octobre 2007  éditeur Glénat  collection Glénat Seinen
 Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Seinen

Tokyo tribe 2 T5

Depuis l’arrivée de Jada, engagé par Boubba pour se venger de la mort de son fils, les meurtres violents se multiplient, provoquant une véritable panique dans tout Shivuya. Une suite peu originale et toujours aussi violente.


 Tokyo tribe 2 T5, manga chez Glénat de Inoue
  • Notre note Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire de la série :

A Tokyo, les forces de l’ordre ne sont plus celles que l’on croit. En effet, des gangs rivaux et puissants ont fait main basse sur la capitale japonaise. On en dénombre quatre : les singes de Shivuya, les Hands de Shinjyuku, les Sarus de Musashino et les Wu-Ronz de Bukuro. Chacun a une politique de groupe très différente. Ainsi les derniers cités ne sont autres que la milice des yakuzas tokyoïtes. Les Hands ressemblent plutôt à une milice armée et se montrent clairement en habits militaires. Les singes semblent plutôt calmes et discrets, tout comme les Sarus qui prônent la paix. Bien évidemment, les membres de ces gangs ne sont pas les bienvenus dans le territoire des autres. C’est ainsi que quelques Sarus, souhaitant profiter d’un spectacle de strip visiblement de qualité, se rendent à Bokuro. Malheureusement pour ceux-là, le quartier appartient à Merra, leader des Wu-Ronz, qui a une dent envers ceux de Musashino et en particulier Kaï. Il les fait donc supprimer et exhibe leur tête dans tout le quartier. Terra, chef des Sarus, ne souhaite pas que les choses s’enveniment et mourra pour sa cause. Mais la guerre civile semble, hélas, inévitable…

L'histoire :

Boubba voit débarquer chez lui deux hommes envoyés par le grand prêtre pour l’aider à retrouver le tueur de son fils Nkoï : un gigantesque métisse nommé Jada et un petit homme lui servant de traducteur et s’appelant Kamekichi. Galiléo arrive alors dans la salle et, totalement éméché, accuse Merra en le pointant du doigt. Mais personne ne prête attention à ce simplet, sauf Jada qui voit là une occasion de faire ses preuves et, en l’attrapant, arrive à lui briser le poignet. En sortant de la salle, les deux envoyés du grand prêtre tombent sur Skunk et lui demandent s’il connaît la fille sur la photo qu’ils lui tendent. L’homme de main de Merra la reconnaît immédiatement puisqu’il s’agit de Sunmi. Feignant ne l’avoir jamais vue, Skunk rejoint ensuite Merra qui ne supporte pas vraiment Jada et son acolyte. Arrivant dans une ruelle contrôlée par les Hands, Jada ne se fait pas prier et se rue sur les deux hommes qu’il voit. Ses coups sont puissants et atteignent les organes tant et si bien qu’il arrive à mains nues à couper en deux le corps d’un des Hands…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

La série polémique de Santa Inoue continue avec ce 5ème tome qui reste dans la continuité de ses prédécesseurs. Ainsi, la violence est toujours aussi exacerbée, avec des personnages extrêmement puissants, capables de fendre des corps à mains nues, mais aussi une tension palpable entre les différents gangs de la ville. Cet aspect de la série est d’ailleurs ce qui pose problème à certains, vu le manque de signalétique sur les tomes. Ceux qui souhaitent quant à eux se détendre en lisant une histoire assez gore et pleine d’attitude devraient plutôt apprécier. Le scénario qui nous est proposé est un peu plus simpliste que dans les premiers volets : d’un côté nous avons les gangs pacifistes et de l’autre ceux qui veulent asseoir leur pouvoir sur la rue. Cette situation évolue bien peu et nous laisse à penser que l’on assiste une nouvelle fois à un tome de transition. Les dessins de l’auteur sont redevenus irréguliers au possible, passant d’un résultat proche de l’esquisse à des planches très réussies. Le mangaka nous montre également son influence provenant des comics avec des apparitions de Jada faisant fortement penser à celles du justicier de Gotham City, Batman. Ce tome 5 dilue quelque peu l’intérêt que l’on porte à la série mais on espère que celle-ci saura se relancer par la suite.

voir la fiche officielle ISBN 9782723456715