parution 01 mars 2018  éditeur Glénat  collection Glénat shonen
 Public ado / adulte  Thème Sport - Baston, Shônen

Versus fighting story T1

Après une défaite cuisante lors d’un tournoi, Maxime Volta peine à évoluer dans le milieu professionnel du jeu vidéo. Une demoiselle, Inès, lui fait alors une étonnante proposition. Un concept qui a du charme pour les gamers.


 Versus fighting story T1, manga chez Glénat de Izu, Madd, Kalon
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2018

L'histoire :

Le Capcom Pro Tour 2016 est un tournoi de jeux vidéo où les participants s’affrontent sur Street Fighter V. Lors de l’étape de Rennes, la révélation japonaise du tournoi s’appelle Taizo et a la particularité de jouer les yeux fermés. Certains pensent que ce n’est que pour le spectacle, mais le jeune homme a en fait un réel don qui ne nécessite pas de regarder l’écran. Son adversaire du jour est Maxime Volta. Sûr de lui, ce dernier se fait attendre pour monter sur scène. Non seulement le public est mécontent de son attitude, mais en plus Maxime découvre avec amertume le goût de la défaite. Il s’en prend alors à son équipe qui, ne supportant plus son arrogance, décide de le virer sur le champ. Un an plus tard, Maxime peine à survivre de sa passion mais sa rencontre avec une certaine Inès pourrait bien le relancer...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Autant vous prévenir : si vous n’êtes pas familiers des jeux vidéo, et surtout ceux de combat, cela va être compliqué de tout comprendre à ce qui se raconte ici. Il y a bien un lexique et une sorte de guide en fin de tome, mais il se peut que cela ne soit pas suffisant pour appréhender les notions. De même, ne pas connaître Street Fighter, peu importe le numéro de la saga, peut être un handicap. Pour les autres, c’est plaisant de voir enfin un manga parler d’e-sport (sport électronique) et de mettre en avant une licence de jeux emblématique. Le jeu est au centre du récit et on sent que les auteurs s’y connaissent vraiment, mais on savoure aussi les clins d’œil au retrogaming. L’histoire en elle-même est assez moyenne pour le moment (la constitution d’une équipe avec un joueur arrogant autrefois très prometteur), mais on se laisse porter par la présentation des personnages et leur milieu. De plus, on sent que les gamers sont flattés et aimés : si on fait partie du groupe, on ne peut qu’apprécier ! Quant aux dessins, ceux-ci sont de bonne facture, qu’il s’agisse du design de Street Fighter ou des personnages originaux. Les incorporations de photos sont plutôt correctes, même si elles sautent aux yeux. Enfin, les combats sont dessinés dans un style réaliste mais différent de la vie des personnages, une bonne idée pour rendre l’immersion plus forte dans les combats virtuels. Dans l’ensemble, ce manga est une bonne découverte mais s’adresse à un public restreint : en faites-vous partie ?

voir la fiche officielle ISBN 9782344021712