Serpent rouge, manga chez IMHO de Hino ©IMHO édition 2012

Serpent rouge

Une demeure dont personne ne connaît la taille exacte, une forêt aux arbres menaçants et une famille effrayante sont autant de raisons pour avoir envie de fuir. Mais est-ce seulement possible ? Un conte horrifique mené d’une main de maître.

L'histoire : Depuis ma plus tendre enfance, je ne souhaite qu’une seul chose : quitter cette gigantesque demeure entourée d’une forêt où j’habite avec ma famille. J’ai toujours été terrifié par cette maison dont on ne connaît même pas la taille exacte. J’ai déjà essayé d’en faire le tour mais, à chaque fois, il a fallu faire un détour à travers ces arbres inquiétants, et je me suis retrouvé à mon point de départ. En fait, je ne connais de cette demeure que les pièces que ma famille utilise mais je n’ose pas y rentrer. Quant au miroir qui bloque un des couloirs, mon grand-père m’a expliqué que personne ne sait ce qu’il y a derrière mais qu’une légende prétend qu’il se trouverait un véritable labyrinthe peuplé de monstres, tout au fond duquel se trouve une pièce où il ne faut pénétrer à aucun prix sous peine de voir le malheur s’abattre sur la famille. Cependant, il n’y a pas que la demeure qui me fait peur : mes grands-parents, mes parents et ma sœur ont eux aussi de quoi me faire peur, avec leurs comportements dérangeants. Evidemment, j’ai déjà essayé de fuguer, mais impossible de traverser la forêt…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  Si vous avez aimé L’enfant insecte et Panorama de l’enfer, il ne fait nul doute qu’il en sera de même avec ce nouveau titre de Hideshi Hino. Un petit garçon vit avec sa famille dans une grande demeure au fin fond d’une inquiétante forêt mais on ne sait pas ce qui est le plus terrifiant : cette habitation qu’il semble impossible de quitter ou ses résidents qui s’adonnent tous à des loisirs franchement glauques. En mettant la narration à la première personne et en posant un décor angoissant dès le début, l’histoire nous immerge en quelques pages : on ressent clairement l’atmosphère sombre et malsaine, mais on a également envie de découvrir pourquoi ce petit garçon qui raconte l’histoire est complètement terrorisé. Certes, le récit passe pas mal de temps à nous décrire les protagonistes mais cela n’est pas ennuyeux pour autant : à l’instar du personnage principal, on éprouve une sorte de fascination morbide qui nous empêche de détacher le regard. Plus la famille sombre dans la folie et connaît une chute dans l’horreur, plus on est absorbé par la lecture, jusqu’à un dénouement qui fait tout aussi froid dans le dos. Mais il n’y pas que la narration et le scénario qui contribuent à ce rendu car les graphismes ne sont pas en reste. Les personnages ont tous un aspect qui fait peur et leurs expressions nous glacent le sang. De plus, les planches sont très fournies, notamment à renfort de décors détaillés et sombres qui contribuent au côté oppressant du huis-clos, et la mise en scène est quant à elle plutôt impactante. Bref, si vous avez envie de vous faire peur, n’hésitez pas un instant !

  • scénar dessin


21 janvier 2013



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et



prix 14.00-5% = 13.3

sur


Serpent rouge, manga chez IMHO de Hino ©IMHO édition 2012

15 novembre 2012

IMHO

voir la fiche officielle

9782915517880

ado / adulte

Horreur

Seinen

scénariste
dessinateur
 

Serpent rouge série terminée en France
1 album paru
série terminée au Japon
Titre en VO : Red snake
1 album paru