parution 01 novembre 2008  éditeur Kami  Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Seinen

Princesse Anna

Anna préfère traîner avec des sans-abri plutôt que de vivre avec sa famille brisée. Un portrait touchant et émouvant.


Princesse Anna, manga chez Kami de Soo-ah, Byun Byun
  • Notre note Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Kami édition 2008

L'histoire :

Anna, une adolescente, se dépêche de retrouver son ami Noa. Celui-ci est encore en train de faire la mendicité à la gare alors qu’il n’y a plus de train. Voyant qu’il a bien gagné sa journée, la jeune fille lui propose alors d’aller manger avant d’aller dormir tous les deux dans un abri. Comment Anna en est arrivée là ? Peut-être faut-il remonter à ce Noël où son père lui avait offert la petite peluche aujourd’hui accrochée à son sac. A l’époque, la petite fille qu’elle était ne se formalise pas de voir son père rentrer saoul, ni que ce dernier n’a aucun cadeau pour sa mère. Elle ne remarque pas non plus que sa tante caresse le cou de son père avant d’aller se coucher. Aussi, le jour où sa mère disparaît, elle ne comprend pas non plus et continue de l’appeler, même le jour où son père épouse sa tante. Finalement, elle écoute sa nourrice et se met à penser que sa tante est sa vraie mère. Le jour où son père disparaît lui aussi en abandonnant femme et enfants, c’est au tour de la tante d’Anna de se mettre à boire…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après Cours, Bong-Gu et Mijeon (chez Kana), Jun Byun Byung s’attache une fois de plus à nous montrer des tranches de vie, en adaptant cette fois-ci une nouvelle de Bae Soo-ah. A travers le portrait d’Anna, on découvre une famille brisée qui peine à sortir de ses problèmes et dont tous les membres souffrent plus ou moins de dépression : alcool, abandon et négligence sont autant de maux qui les rongent… D’ailleurs, c’est probablement pour échapper à cette tristesse qu’Anna fréquente des gens misérables, cela lui permettant de trouver du réconfort et la chaleur humaine dont elle a tant manqué dans son enfance. Et ce sont cette justesse et le réalisme du récit qui en font une lecture aussi passionnante que déprimante. D’ailleurs, les graphismes sont eux aussi très bons : le découpage est intéressant, les personnages sont expressifs et leurs visages sont réalistes, et les décors sont nombreux et soignés. De plus, il n’y a presque aucun tramage, celui-ci étant remplacé par l’encrage et une abondance de lignes pour souligner la noirceur de l’histoire. Au final, ce one-shot est une petite pépite à découvrir.

voir la fiche officielle ISBN 9782351003220