parution 01 juin 2007  éditeur Kami  Public ado / adulte  Thème Humour, Shônen

Sentaï School T4

Une nouvelle rentrée et de nouvelles aventures attendent nos héros de la Sentaï School, qui intègrent dans leurs rangs une petite nouvelle : Vipère, la fille du grand méchant Stratéquerre. C’est reparti pour un tour ! Myxomatose et pipe en bois !!


 Sentaï School T4, manga chez Kami de Cardona, Torta
  • Notre note Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Kami édition 2007

L'histoire :

C’est une nouvelle rentrée à la Sentaï School, et non des moindres. C’est en effet aujourd’hui que Vipère arrive en première année. Une arrivée plutôt remarquée d’ailleurs, car, à peine les élèves commencent-ils à affluer, qu’ils découvrent un tag énorme sur le mur d’en face, celui de l’école de méchants tenus par Stratéquèrre, le père de Vipère : « Good is not so bad ». Au grand dam de son père, qui la croyait jusque là inscrite dans son école, Vipère a en effet décidé de rejoindre la Sentaï School par esprit de contradiction. Cette rentrée est aussi l’occasion pour les élèves de faire connaissance avec leurs nouveaux profs : Amaméchu, prof de psychologie, Otomotoko, experte en criminologie, et Iron Bruce, prof de dedans-yfication (pour apprendre à être « à fond dedans » !). Mais à peine Vipère est-elle arrivée qu’elle s’amuse déjà à semer la zizanie, ce qui finit par séparer l’école, et notre groupe d’amis, en deux clans rivaux. Keiji décide alors de réconcilier tout le monde à sa manière, en invitant ses amis à participer à une journée à la salle de sport pour enterrer la hache de guerre. Mais rien n’y fait. Pourtant, lorsque des élèves de la Vilains School font leur apparition, les vieux réflexes de nos héros vont reprendre le dessus et nous montrer que l’union fait la force…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après le précédent volume dédié aux Etats-Unis, nous voici revenus dans l’univers plus familier de la Sentaï School at home.L’arrivée de Vipère, au tempérament bien trempé, comme un des personnages principaux apporte un vent nouveau sur la petite bande, jusqu’ici cantonnée à ne posséder qu’une seule fille au caractère effacée, Bibi. Les parodies sont une nouvelles fois foison, notamment dans l’épisode Crisis on infinite Sentaï, où chacun imagine ce que pourrait donner leur vie s’ils y changeaient nombre de détails. Même si l’humour est parfois un peu moins percutant que d’habitude, on assiste pourtant encore une fois à de grands moments. Les dessins sont de plus en plus travaillés, même s’ils restent presque entièrement réalisés à l’encre (les tramages se comptent sur les doigts d’une main). Notons tout de même qu’une bonne connaissance des mangas, séries et jeux vidéo se révèle très utile pour saisir toutes les subtilités, et que certaines personnes pourront donc rester hermétiques à certains gags. Néanmoins, les autres se payent encore une fois une bonne tranche de rire et ne regretteront pas l’acquisition de cet album.

voir la fiche officielle ISBN 9782351002513