GE - good ending T1, manga chez Kana de Sasuga ©Kana édition 2012

GE - good ending T1

Amoureux de sa camarade Shô, Utsumi passe son temps à l’observer sans jamais l’aborder, mais la belle Kurokawa décide de le coacher pour l’aider à séduire la demoiselle. Une situation de base classique mais développée de manière originale.

L'histoire : Utsumi est un jeune home assez réservé. Amoureux de la jolie Shô, il passe beaucoup de temps à la regarder de loin sans jamais oser lui parler. Un jour, il l’observe jouer au tennis avec des jumelles par la fenêtre de la classe quand il se cogne dans la vitre, ce qui lui vaut une petite blessure au visage. Il est en train de déprimer sur sa chaise quand ses copains lui font remarquer qu’il pourrait profiter du changement de classe pour faire de nouvelles rencontres et oublier Shô. C’est alors qu’arrive la belle Kurokawa : Utsumi la fixe et cette dernière le traite alors de voyeur. Paniqué, Utsumi l’attrape par le poignet et l’emmène dans un coin tranquille. Là, il tente de lui faire comprendre qu’il n’avait pas d’arrière-pensée vicieuse en regardant le terrain de tennis et Kurokawa comprend rapidement qu’il est amoureux de Shô. Comme il a l’air ingénu, la demoiselle décide de l’aider à conquérir Shô...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  Cette histoire commence de manière bien classique avec un jeune homme timide qui aime une camarade en secret et qui va se rapprocher d’elle petit à petit. Toutefois, le déroulement de l’intrigue n’est pas si banal que cela car c’est une autre demoiselle, d’ailleurs fort jolie, qui va pousser le garçon (Utsumi) à s’approcher de l’élue de son cœur. Non seulement on est étonné de voir que c’est une autre fille (Kurokwa) qui l’aide, mais en plus celle-ci décide de se conduire en véritable coach amoureux et lui prodigue de véritables conseils alors qu’elle ne semble pas avoir la gente masculine en estime. Le côté « gentille fée protectrice » de Kurokawa manque parfois de crédibilité car cela est trop facile pour Utsumi mais son côté énigmatique (pourquoi agit-elle ainsi ?) pique notre curiosité à vif. En outre, l’humour est de la partie et vient alléger l’histoire : cet aspect parfois parodique est plutôt amusant et bien trouvé. En ce qui concerne les graphismes, ceux-ci sont agréables et dégagent une certaine personnalité. La mise en page et le tramage sont appliqués, les personnages sont expressifs et charmants, les décors sont peu représentés... Par ailleurs, pour ceux qui se poseraient la question, le titre fait référence à la phrase de fin des jeux vidéo de drague : serait-ce une façon d’annoncer prématurément le dénouement de l’histoire ? Il va falloir lire la suite pour le savoir et cela tombe bien puisque le 2ème volume paraît en même temps que celui-ci.

  • scénar dessin


8 septembre 2012



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et



prix 6.85-5% = 6.51

sur


 GE - good ending T1, manga chez Kana de Sasuga

09 septembre 2012

Kana

Shonen Kana

voir la fiche officielle

9782505015352

ado / adulte

Humour, Sentimental

Shônen

scénariste
dessinateur
 

GE - good ending série en cours en France
11 albums parus, 16 prévus

série terminée au Japon
Titre en VO : GE - good ending
16 albums parus Nos chroniques dans cette série :