parution 07 mai 2015  éditeur Kana  collection Shojo Kana
 Public ado / adulte  Thème Historique, Sentimental Jôsei

Le pavillon des hommes T11

Le shôgun est un homme mais il sert uniquement d’étalon devant enfanter. Dans la pratique, c’est sa mère qui dirige le pays, mais cela ne plaît pas à tout le monde. Un onzième volet palpitant !


Le pavillon des hommes T11, manga chez Kana de Yoshinaga
  • Notre note Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Cela fait maintenant cinq ans que le shôgun est un homme. Ainsi, les hommes qui habitaient au pavillon et ont été chassés mènent désormais une vie bien différente. Ihé et Ryôjin ont ouvert un dispensaire à deux car aucun n’avait suffisamment d’argent pour être autonome. S’ils apprécient de sauver les malades, ils regrettent néanmoins de ne plus pouvoir mener de recherches sur la variole du tengu. Au palais, Dame Harusada se sert de son shôgun de fils comme d’une marionnette : elle s’occupe de la politique et ne demande à son fils que d’être un bon étalon. Seulement, certains commencent à critiquer sa façon de gouverner et s’inquiète du grand nombre d’enfants que fait le shôgun...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Bien que le shôgun soit enfin un homme, ce n’est pas pour autant que l’histoire se termine. Au contraire, la situation est totalement bouleversée et les complots changent également. Ainsi, le pavillon est rempli de femmes et les serviteurs du shôgun sont des hommes, mais c’est la mère du seigneur qui règne en fait sur le pays. Le shôgun n’est donc qu’un étalon, un peu trop efficace d’ailleurs, et il commence à ne plus vouloir suivre aveuglément les ordres de sa mère, tandis que, dans l’ombre, les opposants au gouvernement craignent pour le pays et cherchent un remède contre la variole. On a donc toujours le droit à des complots, des jeux de pouvoirs, des manipulations et des choix politiques, rendant le récit toujours aussi palpitant, intéressant et original. Chaque volume nous transporte dans un Japon féodal remanié et passionnant, on ne peut qu’être conquis et absorbé par la lecture qui nous réverse des moments tragiques et capitaux. Encore un très bon volume !

voir la fiche officielle ISBN 9782505062974