parution 23 octobre 2009  éditeur Kana  collection Big Kana
 Public ado / adulte  Thème Historique, Sentimental Jôsei

Le pavillon des hommes T1

Dans un Japon où la population masculine a été fortement décimée, Mizuno décide d'aller travailler au « pavillon des hommes », un lieu rassemblant 3000 éphèbes à la disposition du shogun. Une série intéressante et originale.


Le pavillon des hommes T1, manga chez Kana de Yoshinaga
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Kana édition 2009

L'histoire :

Sadakishi, un petit garçon comme les autres, s’éloigne du village pour aller vers la forêt, dans un lieu secret que lui seul connaît. En fait, il a trouvé un endroit où poussent des bolets royaux et il a l’intention d’en offrir à sa mère. Alors qu’il est en train de se régaler de ces champignons, Sadakishi se fait attaquer par un ours. Les parents de l’enfant sont effondrés quand on leur ramène le corps mutilé du petit. Quelques jours plus tard, le premier frère de Sadakishi meurt d’une étrange fièvre, bientôt suivi de son deuxième frère et de son père. Puis, c’est au tour des hommes du village de subir le mal qui semble ne pas atteindre la population féminine. Très contagieuse, la maladie commence à se répandre dans les montagnes et, avec le temps, c’est tout le pays qui est contaminé. Des années plus tard, la population masculine est en très faible quantité. Du coup, ceux-ci sont toujours traités avec soin et convoités pour leur semence, tandis que les femmes exécutent tous les travaux quotidiens et ont pris le pouvoir. Cependant, il existe un lieu appelé « le pavillon des hommes » qui regrouperait 3000 beaux jeunes hommes et qui serait seulement à la disposition de la souveraine en place, c’est-à-dire le shogun. Pour éviter d’avoir à se marier, Mizuno décide d’aller y travailler en tant que domestique, mais la vie qu’il va y découvrir va se montrer très décevante...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Voici une uchronie fort originale puisque l’histoire se situe dans le Japon du XVII ème siècle, un pays dont la plupart des hommes sont morts et où les femmes ont pris le pouvoir. Le « pavillon des hommes », qui donne son titre à la série, est en fait un lieu regroupant des centaines d’hommes très beaux (et plus ou moins jeunes) qui sont là pour satisfaire le shogun, si celle-ci le désire. C’est dans ce contexte que l’on suit Mizuno, un jeune homme de 19 ans, qui décide d’intégrer le pavillon pour éviter de se marier et ainsi pouvoir rapporter de l’argent à sa famille. Cependant, ce n’est pas vraiment lui qui est le personnage principal : il occupe bien la majorité du volume mais, à travers lui, c’est toute une société qui gravite et dont on découvre les rouages à travers son parcours. D’ailleurs, on ne suit plus son histoire dans le dernier chapitre qui s’intéresse plus au shôgun (qui a décidé de ne pas se plier complètement aux traditions) ainsi qu’à un autre des hommes du pavillon. En ce qui concerne les graphismes, ceux-ci collent parfaitement à l’époque où se déroule l’intrigue, et les personnages sont coiffés et habillés de manière traditionnelle. Si le tramage et l’encrage sont soignés et les protagonistes expressifs, on regrettera tout de même que l’ensemble soit un peu trop épuré : peu de décors, manque de détails, découpage très classique... Bref, un titre à découvrir surtout pour son histoire.

voir la fiche officielle ISBN 9782505007128