parution 21 août 2009  éditeur Kana  collection Made in
 Public ado / adulte  Thème Sentimental, Seinen

Première neige

En se promenant sur une plage, une femme repense à sa vie, celle qu'elle aurait pu avoir avec son mari s'il ne l'avait pas délaissée. Un drame très mélancolique mais tout aussi onirique.


Première neige, manga chez Kana de Corbeyran, Byun Byun
  • Notre note Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Kana édition 2009

L'histoire :

Je marche le long de la plage et cela m’est si agréable, à moi qui ne passerai pas le printemps. En m’allongeant dans l’eau, je repense à ma vie, ce qu’elle a été et que je ne veux plus avoir. A dix-neuf ans, j’étais en première année de fac : c’est ce que mes parents avaient décidé pour moi qui ne savait alors pas quelle orientation choisir. J’avais opté pour histoire de l’art mais cela ne me passionnait pas vraiment, je préférais discuter avec mes copines dans le bar en face de la fac. C’est d’ailleurs dans cet endroit que je rencontrai Henry pour la première fois. Avec lui, on ne faisait que parler cinéma même si mes goûts ne l’intéressaient pas vraiment. Sans trop vraiment savoir pourquoi, j’ai accepté de l’épouser après l’avoir fréquenté pendant un an et demi. Tout de suite après notre voyage de noces, nous emménageâmes dans une maison qui appartenait à mes beaux-parents, en attendant qu’Henry puisse nous en payer une. Là-bas, il n’y avait rien à faire et, constamment occupé, Henry ne m’emmenait plus au cinéma, ni ailleurs. Il disait que je ne savais pas m’amuser, que je n’avais qu’à trouver une occupation de lieu de rester au lit. Je me sentais si seule et il faisait si froid dans cette grande demeure ; une solitude et un froid qui remplirent petit à petit chaque partie de mon être et de mon âme...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Librement inspiré d’une nouvelle de Maupassant, voici une œuvre franco-coréenne qui réunit pour la première fois Eric Corbeyran (Le Chant des stryges, Okhéania) à la plume et Byun Byung Jun (Princesse Anna, Cours, Bong-gu !) au pinceau. L’histoire, racontée à la première personne, nous narre la vie d’une jeune femme un peu renfermée qui a du mal à exprimer son avis : rapidement délaissée par son mari, si proche mais si loin en même temps, elle va souffrir du froid (qu’il soit réel ou non) et sombrer petit à petit dans la dépression. L’intrigue prend le temps de s’installer et, si le rythme peut paraître un mou, ce n’est que pour mieux retranscrire l’ennui et la longueur des journées de cette femme dont on ne connaîtra pas le nom. Pour mettre en images cette détresse affective, l’auteur nous offre des planches impressionnistes dont chacune d’elles nous fait penser à une aquarelle de Monet. Certes, les couleurs sont fades mais, là encore, ce n’est que pour mieux coller à la vie du personnage principal et cela renforce l’aspect mélancolique du récit. Au final, ce one-shot s’avère une très bonne découverte, un peu déprimante certes, mais qui sort du lot de la production actuelle tout en nous offrant un titre de qualité, quoi de mieux ?

voir la fiche officielle ISBN 9782505006718