parution 01 juin 2012  éditeur Kazé manga  collection Kazé shônen
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Science - fiction Seinen

Cyber blue T1

Sur l’hostile planète Tinos, Blue rencontre un robot qui va fusionner avec lui et cybernétiser son corps afin de lui permettre de se battre contre les méchants pour défendre les innocents. Une catastrophe scénaristique par l’auteur de Hokuto no Ken.


 Cyber blue T1, manga chez Kazé manga de Hara
  • Notre note Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Kazé manga édition 2012

L'histoire :

Tinos est une planète rouge colonisée par l’homme il y a 300 ans. Son environnement étant hostile, les humains doivent s’équiper d’un dispositif de survie sans lequel ils ne peuvent respirer. En 2305, à Junk City, un homme propose un modèle de kit de survie assez imposant mais à un prix vraiment abordable. Le kit de Blue, un jeune homme fauché, vient de rendre l’âme et il n’a pas d’autre choix que de s’offrir l’appareil vendu par l’homme. Hélas, il s’agissait d’une arnaque : après une bouffée, Blue se fait prendre son argent et les deux sous-fifres du vendeur s’apprêtent à le tuer. Blue arrive heureusement à se défendre en leur tirant dessus en premier, ce qui fait fuir les voleurs. Blue constate ensuite que l’appareil vendu est en fait relié à un robot, ce dernier lui donnant alors de quoi survivre. Il se fait également embaucher par un agent de police qui a assisté à la scène. Blue croit que la chance lui sourit mais va vite déchanter car le policier est un pourri qui le fait finalement tuer par ses sbires. Le robot va alors fusionner avec Blue pour lui offrir un corps super fort afin de l’aider à combattre le mal...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Sur une planète hostile, les hommes doivent s’équiper d’un kit de survie pour respirer : c’est dans cet univers que Blue fait la rencontre d’un robot qui va lui offrir un corps robotisé et va ensuite se charger de défaire les méchants qui opprime le peuple. Si ce synopsis n’est pas original et rappelle fortement Hokuto no Ken (un gars surbalèze doit éradiquer les méchants dans un monde cruel), cela est normal puisqu’on retrouve Testuo Hara aux commandes. En fait, il faut s’imaginer Hokuto no Ken remixé en Terminator dans un monde cybernétisé et futuriste à la Cobra, et vous aurez une bonne idée de ce que peut être cette trilogie. On apprécie l’univers créé par le mangaka mais c’est à peu près le seul point positif du scénario qui ne présente sinon pas d’intérêt : les personnages sont des caricatures sur pattes, le synopsis est maigre et le déroulement est assez navrant. De fait, on s’ennuie plutôt fermement et on se contente de voir un Blue tirer sur tout ce qui bouge : cela est franchement ridicule et la dose de gros mots qui enrobe cela ne fait qu’enfoncer un peu plus le tout. Du côté des dessins, on reconnaît sans peine le style du mangaka : Blue est la copie de Ken et les méchants ont les têtes habituelles, avec des corps deux fois plus grands que les gentils. Il y a du détail dans les dessins et la mise en scène est très dynamique, mais les planches sont en revanche très chargées et les scènes d’action manquent parfois de lisibilité. Bref, on a vu mieux et on est déçu.

voir la fiche officielle ISBN 9782820303844