parution 27 janvier 2016  éditeur Kazé manga  collection Kazé seinen
 Public ado  Thème Chronique sociale, Seinen

Dr. DMAT T8

Fumi récolte beaucoup plus d’heures de travail bénévole à la DMAT et un nouvel infirmier sous sa responsabilité. Une consultation palpitante !


 Dr. DMAT T8, manga chez Kazé manga de Takano, Kikuchi
  • Notre note Red Star Red Star Red Star Red Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Red Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Kazé manga édition 2016

L'histoire :

A l’hôpital, Fumi débarque avec fureur dans le bureau de son directeur de père. En tant que suppléante à la DMAT, elle s’indigne d’avoir un planning qui lui impose 36 heures de travail d’affilée et ce, sans rémunération supplémentaire ! Son père n’avait pas d’autre choix car Yakumo a été envoyé à l’étranger et Murakami est victime de la grippe. Certes, il a recruté un infirmier pour augmenter l’équipe de la DMAT mais il ne s’agit pas d’un médecin comme Fumi. Le nouvel infirmier, lui, se réjouit déjà d’intégrer l’établissement hospitalier et sa DMAT, mais son premier jour va être désastreux...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après un septième volet qui résonnait comme la fin d’un cycle, voire de la série, on attendait ce huitième opus avec beaucoup de questions en tête. Première surprise : Hibito est absent, et Fumi obtient le rôle principal. Deuxième surprise : le récit commence de façon humoristique avec le mauvais caractère de Fumi et le côté nekketsu d’un nouveau venu, un infirmier du nom de Sangetsu. Le récit change d’ambiance scénaristique mais, bien vite, la réalité nous rattrape avec un terrible accident. Là, les choses se compliquent car cela réveille un traumatisme chez Fumi, mais en plus l’équipe doit faire un choix entre les deux patients qui sont un violeur et sa victime. Même si les coïncidences sont toujours un peu grosses, le récit est d’une justesse indéniable, riche en émotions et en réalisme, la tension est palpable et on s’agrippe au volume tant on est pris dans l’action. On a l’impression d’être aux côtés des urgentistes tant le scénario est maîtrisé et les dessins efficace. En clair : une huitième consultation à ne pas louper !

voir la fiche officielle ISBN 9782820322951