parution 08 décembre 2011  éditeur Kazé manga  collection Kazé shônen UP !
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Fantastique - Etrange, Horreur Shônen

Shikabane hime T9

Le siège du Kôgonshû est attaqué par l’une des fondatrices de la multitude. La lutte est difficile car il semblerait que ce monstre ne soit présent qu’en rêve et non physiquement. L’action est prenante, mais ce volet est tout de même un peu décevant.


 Shikabane hime T9, manga chez Kazé manga de Akahito
  • Notre note Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Après avoir terminé de raconter son histoire à Ôri, Takamasa se rend compte que le jeune homme a compris qu’il parlait de lui et d’Itsuki. Mais au final, Ôri ne se range pas vraiment à son avis, ni ne prône quelque chose qui se situerait à l’inverse. Le garçon pense en effet que son cas est un peu différent et qu’il n’est pas encore fixé sur ce qu’il pense de sa relation avec Makina, mais qu’il laissera les choses se faire... Plus tard, tous les moines associés et leur shikabane sont appelés à se réunir. Les dirigeants du Kôgonshû ont en effet décidé d’un plan d’action qu’ils leur font alors partager : un groupe constitué des meilleurs moines va devoir partir au cœur du repaire ennemi pour attaquer directement le roi de la multitude ! Pour Ôri, c’est l’occasion ou jamais de permettre à Makina de retrouver et de combattre les sept étoiles restantes, aussi le jeune homme demande-t-il à en faire partie pour cette raison. Si le supérieur de l’ordre refuse car les moines concernés ne devront avoir comme seul objectif que le roi, il pense néanmoins qu’Ôri pourrait dans le même temps couvrir leurs arrières en luttant effectivement contre les étoiles. La discussion est alors interrompue par l’un des moines qui se met à tenir des propos étranges, avant de se transformer en un monstre difforme duquel sort l’une des fondatrices de la multitude, Miram. Celle-ci semble être venue attaquer le supérieur de l’ordre et, lorsqu’on l’attaque, cette dernière réapparait sans avoir été affectée. Il semblerait qu’elle soit là en rêve et que toute l’assemblée soit sous son emprise...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après avoir terminé le flash-back racontant comment Takamasa et sa shikabane-hime ont fait leurs débuts, l’histoire reprend là où on l’avait laissée. Ôri a l’occasion de faire le point avec Makina avant que le plan de contre-attaque du Kôgonshû ne leur soit révélé : une troupe d’élite de moines va être envoyée dans le repère de l’ennemi pour s’en prendre directement au roi de la multitude ! Mais à peine ce plan a-t-il été révélé qu’une des fondatrices de la multitude attaque sans crier gare le moine supérieur du Kôgonshû ! Bref, encore une fois, la situation ne semble qu’empirer pour le camp des héros, tandis que le clan des zombies a toujours une longueur d’avance. Si le récit s’avère donc prenant car on est de nouveau plongé dans l’action sans mise en garde, les scènes d’action et les rebondissements du combat en lui-même sont un peu décevants. Qui plus est, que ce soient des maladresses de traduction ou des dialogues mal ficelés, on n’est pas non plus toujours convaincu par les textes, qui sont parfois d’ailleurs difficiles à saisir au vu de la situation. Pour ajouter à notre déception, le dernier tiers du volume est consacré à l’épisode pilote de la série, ce qui est certes un bonus intéressant mais nous coupe alors qu’on était pris en pleine action. Graphiquement, les planches sont dans l’ensemble correctes mais là encore le combat n’est pas ce que l’auteur a fait de mieux et certains passages laissent dubitatif. En résumé, même si l’histoire et l’action gardent notre attention, on est tout de même un peu déçu par ce volume très moyen.

voir la fiche officielle ISBN 9782820302519