parution 13 décembre 2012  éditeur Ki-oon  Public ado / adulte  Thème Science - fiction, Guerre Seinen

Front Mission - Dog Life and Dog Style T6

Le groupe de mercenaires pénètre en territoire USN mais les choses ne se déroulent pas comme prévu, et Tsuneki comprend que la mission a un but caché. Encore une nouvelle facette de la guerre dans ce volet intéressant mais qui fait moins réfléchir.


 Front Mission - Dog Life and Dog Style T6, manga chez Ki-oon de Otagaki, C.H.LINE
  • Notre note Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Ki-oon édition 2012

L'histoire :

Un groupe de mercenaires de l’OCU a lancé une mission d’infiltration en territoire USN pour récupérer un groupe de prisonniers. Aux commandes de wanzers, ils arrivent en direction de l’île d’Huffman par la mer en utilisant des propulseurs sous-marins. Les côtes sont protégées par des mines et de l’artillerie, mais l’armée régulière de l’OCU va pilonner la côte pour détourner l’attention de l’ennemi afin de laisser aux mercenaires une occasion de pénétrer le territoire un peu plus loin. L’opération vient de démarrer et les wanzers s’élancent en zigzaguant au milieu des mines sous la direction du lieutenant Batchek. Parmi les mercenaires, 18 appareils ont réussi à franchir le champ de mines, 6 autres ont explosé, et les 7 derniers menés par le « berger » ont choisi un autre chemin : ils longent la côte le long des mines et vont bientôt se retrouver sous les tirs d’artillerie. Le petit groupe s’arrête juste avant : le berger a un plan pour atteindre la côte. Après l’avoir expliqué aux autres, il lance l’action : il laisse son wanzer couler tandis qu’il détache son appareil de propulsion qui remonte à la surface. Après d’interminables secondes d’attente, l’ennemi repère l’appareil à la surface de l’eau et se met à pilonner la zone. Maintenant qu’ils voient que le plan fonctionne, la moitié des autres wanzers lâche également son propulseur tandis que ceux qui restent les empêchent de couler. L’artillerie continue le pilonnage et cela fait exploser les mines alentours, créant ainsi un chemin pour les wanzers. Mais Tsuneki, le « berger », a coulé trop profondément et les autres dont les propulseurs supportent déjà deux wanzers ne peuvent plus le récupérer...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le récit entamé dans la seconde partie du volume précédent trouve ici sa suite sur l’intégralité du volume. Maintenant que l’introduction est terminée, ces chapitres sont dédiés à l’action : la troupe des mercenaires fait son entrée en territoire ennemi mais des difficultés apparaissent dès le premier obstacle. Rapidement, Tsuneki, le héros de cette histoire aussi surnommé « le berger » car il n’a jamais perdu aucun homme lors d’une mission, comprend que quelque chose cloche. Il semblerait que cette mission ait finalement un but tout différent de ce qu’on leur a présenté. Bien décidé à délivrer son frère censé être enfermé dans une prison ennemie, il ne sait pas encore que le pire appareil qu’il n’a jamais affronté sera piloté par ce dernier... Le récit prend à nouveau une tournure inédite en nous montrant à la fois une histoire de mercenaires mais aussi d’infiltration en terrain ennemi. Le scénario tourne autour des personnages plus que de l’action en elle-même, comme dans les volets précédents, et l’auteur créé encore une fois une palette variée de caractères intéressants. Alors même que l’action est relativement calme dans les trois-quarts du volume (les mercenaires tentent de s’infiltrer en territoire ennemi plus ou moins discrètement), on reste pourtant pris par le récit. La tension monte petit à petit et ce que l’on découvre au fur et à mesure ainsi que la fin du volume promettent du lourd pour la suite. Néanmoins, cela reste moins intense que dans de précédents chapitres, et cela incite moins le lecteur à réfléchir. Niveau dessin, c’est toujours du très beau boulot et l’ordinateur est superbement bien utilisé pour fournir un tas d’effets visuels variés. La série n’en finit pas de nous montrer de manière réussie les différentes facettes de la guerre, même si cela n’apporte pas dans ce tome une grande réflexion sur le sujet (il semble qu’on ne soit amené à se poser des questions qu’un volume sur deux environ, l’autre étant généralement plus porté sur l’action). En tout cas, le dénouement de cette partie sera pour le prochain volet et on a comme d’habitude hâte de lire la suite.

voir la fiche officielle ISBN 9782355924712