parution 07 juillet 2016  éditeur Kurokawa  Public ado / adulte  Thème Heroic-fantasy, Shônen

Dragon’s crown

Des aventuriers s’associent pour mener diverses quêtes et découvrent bientôt un complot visant à ressusciter un dragon antique et s’emparer du royaume. Faussement stéréotypé, le récit est un véritable hommage à l’heroic fantasy classique.


Dragon’s crown, manga chez Kurokawa de Atlus, Yuztan
  • Notre note Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Kurokawa édition 2016

L'histoire :

Un guerrier dont la vocation est de protéger les autres, une amazone à la recherche d’aventure, un magicien à la recherche de sang de dragon afin de soigner la maladie incurable de sa sœur, une jeune elfe ayant quitté son royaume pour venir découvrir le monde des humains, un vieux nain à la recherche d’une dernière aventure, et une sorcière missionnée par la princesse du royaume afin d’enquêter sur des phénomènes étranges : tous convergent à la taverne « Le paradis du dragon » et vont s’associer pour atteindre leurs buts respectifs. Petit à petit, ils découvrent que la recrudescence des monstres a un rapport avec un complot pour s’emparer du royaume, dont la couronne permettrait de maîtriser le légendaire et invincible dragon antique...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Issu du jeu vidéo éponyme sorti en 2013 sur PS3 et PS Vita, cet énorme volume de Dragon’s crown reprend l’intégralité de l’adaptation manga, soit l’équivalent de 2 tomes. D’emblée, la couverture - avec son elfe mignonne, son guerrier bourrin, sa magicienne à gros seins... - annonce la couleur : on va donner dans le gros stéréotype des familles. Mais loin de sonner comme une énième histoire d’heroic fantasy mal inspirée, Dragon’s crown a plutôt le goût des anciens Dungeons & Dragons, des illustrations de Frazetta, de l’univers du Seigneur des anneaux et de celui de Conan le barbare. En cela, l’esprit d’origine est respecté, et on sent dans le manga le même amour de toutes ces références que celui qui animait les concepteurs du jeu. Chaque chapitre débute d’ailleurs comme l’introduction d’une partie de jeu de rôle papier, avec un narrateur qui raconte les premiers éléments de l’aventure en s’adressant directement aux héros avant de lancer l’histoire à proprement parler, ce qui permet au lecteur de s’associer aux protagonistes comme s’il faisait partie de leur groupe. Ces derniers incarnent littéralement leur classe de personnage, à la fois en étant des stéréotypes du genre et, comme ils n’ont pas de nom, chacun s’appelant en effet par son rôle : l’elfe, le guerrier, la magicienne, l’amazone, etc. Les petites aventures de chaque chapitre se retrouvent rapidement être reliées les unes aux autres pour ne former finalement qu’une seule et même trame narrative. En plus du côté aventure, l’ambiance est souvent amusante, et toujours sexy. Et là-dessus, il y en a pour ces messieurs (avec des héroïnes mignonnes, et / ou à la poitrine généreuse, et / ou à moitié nues) comme pour ces demoiselles (avec des héros beaux gosses, et / ou bodybuildés, et / ou eux aussi souvent à moitié nus), ce qui n’est pas si courant, notons-le. Côté graphique, les dessins sont de très bonne facture, avec un character design sympathique et étonnement original (mention spéciale pour l’amazone au corps bodybuildé à mort, du jamais vu dans un manga, et à l’armure totalement difforme du guerrier !), des planches très dynamiques, un énorme travail de tramage. Quelques scènes d’action manquent un tout petit peu de lisibilité, mais rien de bien méchant. Et du fan-service dans tous les sens, évidemment ! En résumé, malgré son côté très stéréotypé de prime abord, Dragon’s crown est une petite pépite dans son genre et, si vous êtes amateur d’heroic fantasy classique ou nostalgique des parties de D&D à l’ancienne, mérite largement le détour !

voir la fiche officielle ISBN 9782368522158