parution 12 novembre 2009  éditeur Kurokawa  collection Kurokawa shonen
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Aventure - Action Shônen

Fullmetal Alchemist T22

Pendant que Mustang mène l’assaut à Central City, Hohenheim enferme Alphonse et Pride dans de la terre. Les personnages passent enfin à l’action et nous offrent un bon moment de lecture.


 Fullmetal Alchemist T22, manga chez Kurokawa de Arakawa
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Kurokawa édition 2009

L'histoire de la série :

Alphonse et Edward Elric sont deux frères qui, depuis leur plus jeune âge, apprennent l’alchimie. Comme toute science, certaines pratiques sont interdites. Or, à la mort de leur mère, ils décident d’essayer de la ramener à la vie et le sort se retourne contre eux. Alphonse perd la vie tandis qu’Edward perd sa jambe, mais il refuse de perdre aussi son jeune frère et refait le sort où il échange alors son bras contre l’âme de son petit frère. Pour qu’Alphonse revive, son âme doit être rattachée à un corps, et le sien n’existe plus. En dernier recours, Edward la fixe à une armure présente dans la pièce. Malgré cet échec, ils ont pu apercevoir une créature qui n’était pas leur mère. Effondrés, les frères Elric vont mettre du temps à se remettre de cette expérience. Edward s’en veut de ne pas avoir réussi cette alchimie et va vouloir s’engager dans l’armée afin de bénéficier de moyens et de fonds importants pour mener des recherches et redonner son corps à son petit frère. Pour cela, ses membres perdus sont remplacés par des auto-mails, des prothèses entièrement en fer qui lui vaudront son surnom de Fullmetal Alchemist.

L'histoire :

Pride utilisant les ombres à sa guise, l’homonculus s’avère être un adversaire particulièrement coriace et redoutable. D’ailleurs, Ed, Greed (qui a pris possession du corps de Lin), Heinkel et les autres commencent à avoir bien du mal à se défaire de l’ennemi. Pendant ce temps-là, dans le bidonville de Kanama, Alphonse et son père se préparent à rejoindre le combat. Bien que l’issue de l’affrontement ne soit pas à l’avantage des alchimistes, Alphonse propose à son paternel un plan plutôt périlleux mais qui est probablement leur seule chance. C’est ainsi que l’homme et son fils rejoignent Ed pour combattre Pride. Ce dernier est plutôt content de voir Hohenheim qui monopolise alors son attention. Alphonse en profite pour se jeter sur l’homonculus mais celui-ci l’a vu venir et l’attrape avec ses tentacules. Il se moque ensuite de la bêtise d’Alphonse et le père de ce dernier passe alors à l’attaque : des colonnes de terre et de pierre sortent du sol et se referment sur Pride et son otage. Désormais, Pride ne peut plus utiliser ses pouvoirs et cela ne pose pas de problème à Alphonse de devoir rester enfermé dans le noir sans manger pendant quelques temps. Ed n’apprécie pas du tout cela mais il a déjà un autre problème : Greed a soudainement disparu...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Alors que le volume précédent remodelait les groupes de personnages, celui-ci se plonge au cœur de l’action avec d’entrée de jeu le combat contre Pride. Non seulement ce passage offre un combat spectaculaire au dénouement étonnant, mais la suite n’est pas en reste. Mustang et Olivia Armstrong passent eux aussi à l’action, chacun de leur côté, dévoilant alors leur jeu à l’ennemi : l’un attaque Central City avec ses camarades tandis que l’autre fait des ravages au sein même des hautes instances de l’armée. L’action est donc de mise et, à défaut d’obtenir des révélations, on retrouve certains personnages que l’on pensait ne plus revoir ou sous des formes différentes (par exemple Envy). De plus, quelques gags ponctuent le récit - comme la ruse d’Ed pour retourner dans le labo n°3 - et ceux-ci sont efficaces mais peu nombreux. Quant aux graphismes, l’auteur maîtrise parfaitement son art : dynamiques et soignés, ceux-ci collent parfaitement à l’histoire, alternant les moments sombres et légers comme il faut. Un bon volume qui ne nous fait regretter qu’une chose : les mois qui le séparent du prochain !

voir la fiche officielle ISBN 9782351424483