Life T19, manga chez Kurokawa de Suenobu ©Kurokawa édition 2011

Life T19

Manami, Ayumu et Katsumi sont emmenés à l’hôpital et, s’ils reprennent tous conscience, l’heure ne va pas être à la fête face à leurs parents. Un florilège de sentiments pour un avant-dernier volet intense.

L'histoire : Les élèves s’étant retournés contre Manami qui a préféré s’enfuir plutôt que de s’agenouiller, le proviseur aimerait calmer le jeu face à M. Anzai. C’est alors que le téléphone sonne : il s’agit de la police qui leur annonce que Manami a poignardé Ayumu et Katsumi avant de se planter elle-même un couteau dans le ventre. Si ce qui est arrivé à ces trois lycéens est malheureux mais le proviseur s’inquiète pour sa réputation et aimerait que tous s’accordent sur une même version des faits avant que n’arrive la presse. Un peu plus tard, Ayumu reprend connaissance et découvre que Miki est à son chevet. La demoiselle s’inquiète aussitôt pour Katsumi et Manami mais, hélas, ces derniers ont chacun été transportés dans un établissement différent. Puis, la mère d’Ayumu fait irruption dans la pièce. Folle d’inquiétude pour sa fille, elle se met à l’inspecter pour vérifier que tout va bien. Ayumu tente de la rassurer mais cela ne fonctionne pas et sa mère finit par tomber sur ses cicatrices au poignet. La jeune file avoue donc s’être automutilée et, prenant conscience du calvaire qu’elle a vécu, sa mère se met à pleurer en lui demandant pardon de n’avoir rien vu. De leur côté, Manami et Katsumi reçoivent chacun la visite de leur père mais les retrouvailles vont être un choc...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  Qu’ils soient positifs ou négatifs, ce sont les sentiments qui sont au centre de ce volume. En effet, le combat entre Manami, Ayumu et Kastumi a trouvé son apogée dans le volet précédent et on découvre ici les premières retombées de leurs actes. Pour le côté optimiste, on retient la confession d’une amie de Manami et, surtout, la mère d’Ayumu qui accepte d’ouvrir les yeux sur le calvaire de sa fille : l’amour et le regret nous offrent alors un passage très émouvant qui met un peu de baume au cœur. Pour l’aspect pessimiste, ce sont les pères de Manami et Katsumi qui en sont à l’origine : le premier accuse une fois de plus le lycée, tandis que le second reproche la situation à son fils. Là, ce sont donc la colère et la déception qui rythment le récit et présentent des passages plus toniques et inquiétants. Culpabilité, remords, tristesse, déception, colère, espoir : c’est un festival d’émotions qui nous est servi est force est de constater que cela fonctionne à merveille. De plus, un rebondissement assez surprenant s’opère à la fin du volume et cela attise notre curiosité car on se demande ce que cela vient faire alors que la fin approche : bonne ou mauvaise idée ? Ce qui est sûr, c’est qu’on brûle de savoir ce que cela va donner. En ce qui concerne les graphismes, la qualité reste identique aux volumes précédents mais on note tout de même que l’auteur joue moins sur les grimaces. Bref, un nouvel opus de réussi qui nous donne une envie ardente de découvrir la conclusion de la série.

  • scénar dessin


12 août 2011



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et



prix 6.50-5% = 6.18

sur


 Life T19, manga chez Kurokawa de Suenobu

18 août 2011

Kurokawa

Kurokawa shojo

voir la fiche officielle

9782351425995

ado / adulte

Chronique sociale, Sentimental

Shôjo

scénariste
dessinateur
 

Life série terminée en France
20 albums parus
série terminée au Japon
20 albums parus Nos chroniques dans cette série :