parution 07 mai 2013  éditeur Kurokawa  collection Kurokawa shonen
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Fantastique - Etrange Shônen

Saint Seiya - The lost canvas chronicles T1

A travers ces chroniques prenant place en parallèle de la série, approfondissez l’histoire de certains personnages secondaires, comme ici Albafica, le chevalier d’or des poissons. Une façon réussie de prolonger la plongée dans l’univers de la série.


 Saint Seiya - The lost canvas chronicles  T1, manga chez Kurokawa de Teshirogi, Kurumada
  • Notre note Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Sanctuaire d’Athéna, quelques temps avant la guerre sainte. Albafica, le chevalier d’or des poissons, est dépêché par le grand Pope sur une île non loin du sanctuaire, « l’île des docteurs », qui rassemble de nombreux médecins et où se rendent beaucoup de malades. Il pousse là-bas plein de plantes médicinales différentes, et un homme en particulier est réputé pouvoir guérir toutes les blessures et maladies à l’aide des herbes qu’il cultive. Il s’agit de Luco, un homme qu’on dit béni des dieux. Seulement, le grand Pope a détecté qu’une étoile du malheur vient de se mettre à briller a dessus de cette île. Serait-ce l’œuvre de l’armée d’Hadès ? C’est pour le savoir qu’Albafica est venu enquêter. Sur place, le chevalier d’or retrouve Pefco, un petit garçon qu’il avait sauvé de spectres d’Hadès mal intentionnés au sanctuaire le jour précédent, et qui va lui servir de guide. Si Pefco avait quitté son île pour se rendre au sanctuaire, c’est parce qu’il trouve que l’île a changé il y a peu : l’odeur des choses est devenue différente, les plantes médicinales se fanent, des spectres d’Hadès apparaissent la nuit ... Mais personne n’avait voulu croire l’enfant, c’est pourquoi il avait fini par s’enfuir. Même son maître, Luco, semble ne plus être le même...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Alors qu’elle terminait The lost Canvas, Shiori Teshirogi s’est vu proposer par son éditeur de revenir sur certains personnages secondaires de la série afin d’approfondir leur histoire à travers des chroniques. Certains sont morts trop tôt, ou bien le récit principal ne leur permettait simplement pas d’être développés comme ils l’auraient mérité. L’idée est acceptée, et ce spinf-off sort donc aujourd’hui en France sous le titre complet Saint Seiya (Les chevaliers du Zodiaque) - The Lost Canvas - La légende d’Hadès - Chronicles (ouf !), grand favori en lice dans le tournoi des titres d’œuvres les plus longs ! Ce premier volet propose de suivre Albafica, le chevalier d’or des poissons, un peu avant que la guerre sainte n’éclate. On découvre plus en détail son background (sa formation de chevaliers, pourquoi son sang est empoisonné...), ainsi que son caractère, tout en suivant son enquête et son combat contre un spectre d’Hadès qui sévit en secret sur une île près du sanctuaire. L’histoire est prenante et tout à fait dans la veine habituelle des récits de la série, avec au programme des notions de relations maître-élève, des doutes à surmonter, et un combat en quelque sorte fratricide. Vu le format, il semble que chaque nouveau tome s’intéressera à un personnage différent, et l’histoire d’Albafica trouve en tout cas sa conclusion ici. Niveau dessin, la mangaka est à son meilleur niveau technique et offre des planches très fournies et bien mises en scènes. En résumé, les amateurs de la série d’origine peuvent se jeter sur ce Saint Seiya - The Lost Canvas Chronicles les yeux fermés (mais ouverts, c’est quand même mieux pour lire...), afin de prolonger et de compléter agréablement l’histoire de la série.

voir la fiche officielle ISBN 9782351427084