Saint Seiya - The lost canvas  T24, manga chez Kurokawa de Teshirogi, Kurumada ©Kurokawa édition 2012

Saint Seiya - The lost canvas T24

L’heure est venue pour Tenma d’affronter Méphistophélès, l’instigateur de cette guerre sainte, avant de pouvoir faire face à Hadès/Alone pour l’ultime combat. Mais Méphistophélès a un autre plan... Un excellent opus qui amène toutes les révélations !

L'histoire : Tenma, dans l’armure d’or du sagittaire, se dresse aux côtés de Shion, le chevalier d’or du bélier, face à Méphistophélès. Ce dernier insiste pour que Tenma s’en aille affronter Alone et laisse derrière lui Shion, invoquant encore une fois son scénario. Shion comprend alors que Méphistophélès n’est pas humain et manipule l’histoire pour arriver à ses fins, celui-ci étant venu ici spécialement pour l’éliminer. Leur adversaire confirme cette théorie : ils se trouvent maintenant au point d’inflexion du futur. Soit Shion reste en vie et deviendra plus tard un grand Pope sage et qui préparera la venue de Seiya, le prochain chevalier de Pégase qui deviendra alors déicide, soit il est tué maintenant et c’est Tenma qui changera à tout jamais les relations entre dieux et humains. Agissant sur le champ pour mettre ses actions en accord avec ses paroles, Méphistophélès lance une attaque afin d’atteindre Shion, ce dernier se défendant avec son mur de cristal. La force du coup est telle que le mur se fissure alors que le chevalier d’or du bélier pensait cela impossible. Mais Tenma se place en bouclier et encaisse l’attaque de son père, ce qui étonne les deux autres. Mais Méphistophélès a plus d’un tour dans son sac : il lance alors une attaque qui aspire Shion dans une dimension sans temps ni matière. Tenma ne peut rien faire pour le sauver et il est bien décidé à faire payer son géniteur, mais soudain la faille dimensionnelle se rouvre. C’est un autre chevalier d’or qui en sort et qui ramène Shion et Dôko sous ses bras : Aspros, l’aîné des chevaliers des gémeaux et frère du démon de l’île de Kanon. Celui-ci a lui aussi une revanche à prendre contre Méphistophélès et ne compte pas laisser Tenma lui ravir ce plaisir...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  Comme prévu, les chapitres épiques continuent de s’enchaîner dans cet avant-dernier volume. L’affrontement contre Méphistophélès est dantesque (!) et recèle quelques surprises de taille. On y découvre enfin qui est vraiment celui qui a orchestré toute cette guerre sainte et surtout pourquoi. Mais ce n’est pas tout car, avant la fin du volume, l’affrontement final contre Hadès/Alone commence et, là aussi, en plus de la débauche de puissance dont il est question, on a droit à plusieurs révélations. A la plume, Shiori Teshirogi nous offre des planches en adéquation avec le récit et réussit à garder presque toujours sa lisibilité malgré les surplis noirs qui remplissent des pages entières. Elle nous offre quelques belles doubles-pages même, où l’on sent bien que la mangaka donne tout ce qu’elle a pour les derniers chapitres de son récit. En espérant que la toute fin restera tout aussi enthousiasmante dans le prochain volet, c’est donc avec plaisir qu’on attend de pouvoir honorer cet ultime rendez-vous avec ce qui est sans conteste la meilleure série de la licence Saint Seiya.

  • scénar dessin


23 septembre 2012



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et



prix 6.60-5% = 6.27

sur


 Saint Seiya - The lost canvas  T24, manga chez Kurokawa de Teshirogi, Kurumada ©Kurokawa édition 2012

23 août 2012

Kurokawa

Kurokawa shonen

voir la fiche officielle

9782351427088

ado / adulte

Aventure - Action, Fantastique - Etrange

Shônen

Saint Seiya - The lost canvas série terminée en France
25 albums parus
série terminée au Japon
Titre en VO : Saint Seiya - Lost Canvas - Meiō Shinwa
25 albums parus Nos chroniques dans cette série :