The Civilization blaster T4, manga chez Kurokawa de Shirodaira, Saizaki, Sano ©Kurokawa édition 2012

The Civilization blaster T4

Mahiro comprend que le sorcier de la destruction a toutes les chances d’avoir tué sa sœur et Hakaze part à la recherche d’une offrande pour revenir. Enormément d’action mais tout autant d’ennui qui s’en dégage : dommage !

L'histoire : En tant que princesse du clan Kusaribe, le rôle de Hakaze est de réveiller complètement l’arbre des origines quand elle sentira que le moment est prêt. Seulement, Samon ne croit pas que cela soit aussi simple et tente de lui faire comprendre que tout cela est une mascarade inventée pour mieux manipuler son clan. Mahiro n’est quant à lui pas intéressé par ce que se racontent les deux jeunes gens mais, en entendant que le sorcier de la destruction est un être créé par l’arbre de la destruction pour contrer celui des origines, le garçon en déduit que le sorcier est probablement l’assassin de sa sœur Aïka. De fait, il n’a plus de raison d’aider Samon et, sur son île, Hakaze profite de ce retournement de situation pour chercher l’offrande qui lui permettra de revenir dans le présent et de rejoindre Samon et Mahiro...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  Après un volume rempli de bavardages inutiles, celui-ci donne a contrario dans l’action avec le retour de Hakaze dans le présent auprès des autres protagonistes principaux, les arbres qui détruisent la civilisation, un bond dans le temps d’un mois et la rencontre avec le sorcier de la destruction. Avec un programme aussi chargé, on aurait pu penser qu’on n’allait pas s’ennuyer mais c’est pourtant le cas. Il faut dire que les scènes d’action sont plombées par des dialogues à rallonge qui ne font qu’embrouiller le lecteur à coups de théories fumeuses qui se contredisent. Du coup, on n’est pas du tout immergé dans le récit et la tournure prise par l’histoire nous donne la désagréable sensation que beaucoup de passages n’ont servi à rien dans les opus précédents en plus d’être déjà ennuyeux de base. L’intrigue n’est donc pas palpitante et on constate en plus une détérioration graphique : outre le fait que le fan-service de Hakaze n’est pas du tout subtil, on remarque que les silhouettes des personnages souffrent de plus en plus de déformations peu gracieuses. Cela finit d’enterrer ce volume qui, malgré des efforts pour faire avancer le récit ne se montre pas prenant un instant.

  • scénar dessin


22 juin 2012



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et



prix 7.00-5% = 6.65

sur


The Civilization blaster T4, manga chez Kurokawa de Shirodaira, Saizaki, Sano ©Kurokawa édition 2012

14 juin 2012

Kurokawa

Kurokawa shonen

voir la fiche officielle

9782351427729

ado / adulte

Aventure - Action, Fantastique - Etrange

Shônen

scénariste
 

dessinateur
 

dessinateur
 

The Civilization blaster série en cours en France
9 albums parus, 10 prévus

série terminée au Japon
Titre en VO : Zetsuen no Tempest
10 albums parus Nos chroniques dans cette série :