parution 06 mars 2013  éditeur Panini Comics  Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Humour, Sentimental Seinen

Dark rabbit T1

En dehors du rêve de vampire qu’il fait régulièrement, Taito n’avait pas de problème jusqu’au jour où il se fait renverser par un camion et devient un mort-vivant. Une histoire pas si classique que cela et plutôt divertissante.


 Dark rabbit T1, manga chez Panini Comics de Kagami, Asahina
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Panini Comics édition 2013

L'histoire :

Cela fait deux heures que les cours de l’après-midi ont commencé et que Taito, élève en 1ère année, dort tranquillement. Il est sorti de ses rêveries lorsque son amie d’enfance, Haruka, le réveille et commence à le gronder. Pendant que la demoiselle lui fait la morale, Taito entend une voix dans sa tête lui murmurer qu’il lui appartient, la jeune fille lui parlant semblant être la vampire dont il rêve régulièrement. C’est alors qu’arrive Gekko, un très beau garçon : celui-ci, qui fait chavirer le cœur de ces dames, fait comprendre à un garçon qui lui cherche des ennuis qu’il le tuera s’il le faut. Taito ne peut s’empêcher d’être un peu jaloux car il aimerait avoir autant de classe que Gekko. Après les cours, Taito passe en ville et aperçoit la jolie Mirai Ando. Celle-ci traverse une rue sans regarder alors qu’un camion au conducteur endormi fonce vers elle. Taito se précipite pour la sauver mais se fait renverser. Hélas pour lui, il se retrouve la tête séparée du corps. Pourtant, le garçon a encore sa conscience : le voilà devenu un monstre et la voix dans sa tête s’en réjouit ! Les problèmes de Taito ne font que commencer...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Commençant de manière assez expéditive (le héros nous dévoile qu’il a été mordu par une vampire ainsi que ses complexes juste avant de mourir et de découvrir qu’il est un mort-vivant), l’histoire ne tarde pas à entrer dans le vif du sujet sur un rythme nerveux mais efficace. Ainsi, on réalise que Taito est un mort-vivant dont la principale caractéristique est de ne pas pouvoir mourir (sauf à une certaine condition), la vampire en question est recherchée par de nombreuses personnes qui veulent la tuer, et le beau gosse de l’école a lui aussi des pouvoirs et veut tuer son jumeaux maléfique qui a des liens avec la vampire. Plutôt que de nous proposer une intrigue où tout s’entremêlent et où on aurait du mal à suivre, ce premier volume se décompose en plusieurs chapitres qui reprennent tous l’histoire au même moment mais du point de vue d’un personnage différent. On comprend ainsi les enjeux, les desseins de chacun et les relations qui unissent tout ce petit monde. Certains aspects sont certes un peu stéréotypés (notamment lors de l’introduction) mais la narration est suffisamment bien gérée pour nous faire oublier cela, d’autant que le reste possède de nombreux atouts pour capter notre intérêt. Du côté des graphismes, on a le droit à des planches aussi fournies que dynamiques. Les personnages ne manquent ni de charisme, ni de charme, ni d’expressivité, ce qui les rend on ne peut plus sympathiques. Le tramage et la mise en scène sont appliqués mais on regrette la trop grande absence des décors. On remarquera en outre les pages couleurs en début de volume et un zeste de fan-service. Au final, ce premier est une bonne découverte ; pourvu que la suite tienne ses promesses.

voir la fiche officielle ISBN 9782809430028