parution 01 mars 2008  éditeur Panini Comics  Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Erotique, Policier Seinen

Daydream T4

Ai Kunugi retrouve son camarade Fujiwara et tous deux vont faire une macabre découverte. Un quatrième tome aussi peu intéressant que les autres.


 Daydream T4, manga chez Panini Comics de Okuse, Meguro
  • Notre note Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Panini Comics édition 2008

L'histoire :

Ai Kunugi s’ennuie profondément pendant les cours. Elle détourne le regard vers le bureau d’un de ses camarades, Fujiwara, mais celui-ci est toujours absent. La jeune fille observe ensuite son porte-clé en forme de petit ourson et prononce son nom, Po, dans un soupir, ce qui éveille la curiosité de son voisin de table. Ce dernier entame alors la conversation avec elle mais l’attention de la jeune fille est vite détournée. En effet, cette dernière voit le fantôme de Fujiwara à son bureau et celui-ci se dirige vers la lycéenne qui, prise de panique, se met à hurler avant de s’évanouir. Quelques instants plus tard, l’infirmière de l’école tente de discuter avec Ai mais la jeune fille refuse d’exposer ses problèmes. Ai retourne ensuite en classe pour récupérer ses affaires et, en regardant par la fenêtre, elle aperçoit Fujiwara dans la cour du bâtiment. La jeune fille lui crie alors de l’attendre et file à tout allure dans la cour. Malheureusement pour elle, le garçon n’est déjà plus là et, en se retournant, elle aperçoit un fantôme en train de l’observer depuis la salle de classe.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Pour la première fois depuis le début de la série, l’héroïne est absente pendant quasiment tout le tome. Alors, pas de détail scabreux et sordide, me direz-vous ? Eh bien si ! A défaut de scènes sadomasochistes, l’auteur nous offre, entre autres, de l’inceste, de la pédophilie et du sexe avec des fantômes. Bien qu’ils prennent plus de place dans l’histoire, les personnages secondaires sont toujours aussi insipides et pathétiques, et ils n’arrivent pas à nous émouvoir le moins du monde. Les deux enquêtes menées en parallèle n’avancent pas vraiment et on s’ennuie à la lecture. Heureusement, les graphismes relèvent légèrement le niveau, malgré un découpage classique au possible. Les planches sont fournies, que ce soit avec du tramage de fond ou avec des décors travaillés. De plus, pour ne pas laisser le fan service de côté, le dernier chapitre se déroule dans le bain d’un hôtel, histoire de justifier l’apparition d’une Misaki toute nue. Encore une fois, ce n’est pas avec ce volume que Daydream saura se montrer intéressant et on doute que la suite en soit capable…

voir la fiche officielle ISBN 9782809402636