parution 01 juillet 2008  éditeur Panini Comics  Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Erotique, Policier Seinen

Daydream T6

Le train dans lequel se trouve Misaki est arrêté par le fantôme d’une femme âgée qui veut que l’on retrouve son chat. Enfin, des révélations !


 Daydream T6, manga chez Panini Comics de Okuse, Meguro
  • Notre note Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Panini Comics édition 2008

L'histoire :

Misaki et Shizue courent très vite pour attraper leur train à temps et arrivent à monter dedans juste au moment où les portes se referment. Malheureusement, le manteau de la jeune femme s’est coincé et tous les passagers peuvent la voir dans sa tenue de maîtresse sado-masochiste. C’est alors qu’a lieu un freinage d’urgence et la plupart des voyageurs tombent à la renverse : il y aurait une personne sur les voies et le train est immobilisé pour quelques instants. Comme si cela ne suffisait pas, il y a alors une coupure de courant et Misaki aperçoit le fantôme d’une vieille femme qui lui demande de trouver Moustache. La medium comprend alors qu’il n’y a pas eu d’accident et que le fantôme est à l’origine de l’arrêt. Misaki descend alors du train et, en lui prenant la main, la défunte lui transmet la vision d’un chat blanc. Aussitôt, la jeune fille se met à le chercher en ordonnant à Shizue de l’aider à attraper l’animal…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après un chapitre complètement inutile sur le fantôme d’une vieille qui cherche son chat, l’histoire se concentre de nouveau sur les meurtres de l’immeuble et le mystérieux Yuo. Bien qu’on n’en sache pas vraiment plus sur ce dernier, tous les décès qui sont arrivés dans le HLM trouvent enfin une explication qui les relie tous entre eux. Certes, on nage toujours dans le sordide et le pathétique mais, au moins, l’histoire progresse. Par contre, on note un problème de cohérence au niveau des évènements (la maîtresse de Mitsuru était morte il y a un an dans le volume précédent tandis que cela ne fait que quelques jours dans ce tome). Par ailleurs, les scènes de sexe sont toujours aussi répugnantes et les gags ne fonctionnent pas. On continue de se demander pourquoi, en plus d’une corde de bondage magique, Misaki est obligée de porter des tenues de dominatrice pour voir les esprits (à part bien sûr pour faire « plaisir » au lectorat). La qualité graphique reste au même niveau, même si on note un effort concernant le découpage sur quelques pages. Bref, ce titre continue de décevoir de par son scénario et on redoute comme toujours le volume suivant.

voir la fiche officielle ISBN 9782809403602