Nosatsu Junkie T11, manga chez Panini Comics de Fukuyama ©Panini Comics édition 2012

Nosatsu Junkie T11

A peine ont-ils quitté l’hôpital que Naka et Umi doivent sortir en ville avec Chihiro et Mihane : la Saint-Valentin va être mouvementée ! Un onzième volume qui nous fait oublier la déception du précédent.

L'histoire : Umi n’est pas content d’avoir passé son jour de congé à l’hôpital et le fait vivement savoir à Naka, qui n’est pas encore remise de son rhume. Ils n’ont quitté l’hôpital que depuis quelques mètres qu’ils rencontrent aussitôt Chihiro. Ce dernier interroge Umi sur la rumeur de sa relation avec Ikue : l’intéressé n’apprécie pas la remarque mais Naka est à fond dans le délire. Du coup, Chihiro leur force un peu la main pour aller manger ensemble et invite Mihane à les rejoindre. Le temps que celle-ci arrive, Umi prend le soin de se déguiser en fille : il ne doit pas se montrer en garçon à ceux avec qui il travaille. Lorsque Mihane arrive enfin, Naka remarque que Chihrio a un comportement étrange et se demande ce qui a bien pu se passer entre eux. Elle est plongée dans ses réflexions quand Chihiro percute enfin qu’aujourd’hui est le jour de la Saint-Valentin...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  Après un dixième opus décevant et très espacé de celui-ci, on ne savait pas trop à quoi s’attendre ici. Si le premier chapitre fait la mise au point entre Chihiro et Mihane, il souffre néanmoins d’une narration un peu chaotique qui laisse perplexe. Heureusement, l’histoire se recentre ensuite sur Naka et Umi qui ont encore du mal à assumer leurs sentiments mais vont eux aussi mettre des choses importantes au clair. De plus, et c’est là le point essentiel, un nouveau personnage fait son apparition (Yusa, un garçon mannequin) et celui-ci va semer la zizanie dans le couple star : les ennuis ne sont que professionnels mais n’en sont pas moins importants et la dérive sentimentale n’est pas loin. De fait, il y a du suspense qui se dégage du tout et l’intrigue est relancée de manière efficace. Certes, l’arrivée de ce trublion n’est pas très originale mais les changements engendrés sont intéressants et c’est bien le plus important. Au final, ce onzième volume nous fait oublier le faux-pas précédent : pourvu que la suite fasse de même.

  • scénar dessin


9 août 2012



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et



prix 7.05-5% = 6.7

sur


 Nosatsu Junkie T11, manga chez Panini Comics de Fukuyama

22 août 2012

Panini Comics

voir la fiche officielle

9782809426120

ado / adulte

Humour, Sentimental

Shôjo

scénariste
dessinateur
 

Nosatsu Junkie série en cours en France
12 albums parus, 16 prévus

série terminée au Japon
Titre en VO : Nosatsu Junkie
16 albums parus Nos chroniques dans cette série :