parution 21 janvier 2009  éditeur Pika  collection Pika seinen
 Public ado / adulte  Thème Thriller, Fantastique - Etrange Seinen

Catacombes T1

Anahë, une jeune goth parisienne, rencontre le groupe de métal « Katacombes » et part avec ses membres dans une visite des sous-sols interdits de Paris. Mais la sortie va virer au cauchemar… Un premier tome faiblard mais pas inintéressant.


 Catacombes T1, manga chez Pika de Vald
  • Notre note Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Pika édition 2009

L'histoire :

Dans son petit appartement parisien, Anahë, une jeune artiste peintre au style très sombre, se prépare en attendant que son ami Isahiah vienne la chercher pour partir en concert. Une fois le jeune homme arrivé, direction la Loco, le club parisien qui sert aussi de salle de concert, pour y voir Hellfire, un groupe de Black Metal, et le groupe parisien Katacombes en première partie. Pendant le show, le chanteur de Katacombes, Vargher, repère Anahë dans le public et, après son tour de chant, la retrouve dans la salle et l’invite à se joindre au groupe pour prendre un verre. Anahë, Isahiah et les membres de Katacombes se retrouvent donc à la même table et la discussion s’oriente naturellement sur la musique du groupe ainsi que sur son nom. Il s’avère que Vagher et ses amis sont des cataphiles qui trouvent leur inspiration dans les sous-sols de Paris. Apprenant qu’Anahë expose ses toiles dans une galerie, Vargher prend son numéro et prévoit de venir voir ses œuvres dans la semaine. Quelques jours plus tard, Vargher retrouve Anahë à la galerie et lui achète même un tableau. Il emmène ensuite la jeune fille au cimetière du père Lachaise et la fait rentrer dans un caveau où il a l’habitude de squatter le temps de siffler une bière. Là, il lui explique qu’il aime cet endroit pour son ambiance sereine, mais que les catacombes sont encore différentes. Ils se prévoient alors une petite expédition dans les sous-sols parisiens quelques jours plus tard. Mais ce qui devait être une simple visite va bientôt tourner au cauchemar aux allures surnaturelles…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Etant relativement peu fourni en dialogues, ce qui attire surtout notre attention dans Catacombes, ce sont les graphismes. Le dessin manque d’assurance mais s’améliore au fur et à mesure et est en tout cas assez détaillé, très tramé (même si le tramage n’est pas très varié ni très nuancé), et le découpage est travaillé et varié. Malgré tout, il reste de gros défauts dans le rendu des perspectives et le tout fait encore amateur, même si le niveau est déjà bien au dessus de certains des mangas réalisés par des dessinateurs européens semi-amateurs ou pros, édités récemment (chez Kami par exemple, comme Lorkahn & co.). On regrette que les personnages soient aussi stéréotypés visuellement parlant (scénaristiquement aussi d’ailleurs : le coup du métaleux et de la gothique qui vont boire des bières dans un caveau au père Lachaise…) mais il est par contre agréable de retrouver des lieux parisiens assez fidèlement dessinés (à quelques détails près), comme la Loco, le Moulin Rouge, le Black Dog, les quais ou les catacombes. La mise en scène est un peu faiblarde et couplée à une mise en page pas toujours des plus judicieuses (certaines scènes ne sont pas très fluides). Certaines séquences sont parfois carrément inutiles, comme au concert avec l’amie du groupe (censée faire un lien scénaristique entre la salle et le backstage ?) ou encore la scène où l’héroïne se rhabille qui est complètement injustifiée en dehors du fan-service évident qu’elle apporte… L’histoire met également trop de temps à démarrer : le rythme présenté est très proche des habitudes européennes et un peu moins du public manga « classique » qui risque de se lasser avant d’avoir eu l’occasion de voir véritablement commencer l’histoire. Au final, l’univers graphique, bien que non dénué de défauts, est intéressant, mais ce n’est que dans les dernières pages qu’on entre de plein pied dans l’histoire. On attend donc de voir la suite pour se faire une idée plus précise de ce que le scénario peut donner.

voir la fiche officielle ISBN 9782845999909