parution 27 mars 2013  éditeur Pika  collection Pika shôjo
 Public ado / adulte  Thème Sentimental, Sport - Baston Shôjo

Chihayafuru T1

Chihaya ne rêve que de voir sa sœur aînée devenir mannequin mais elle va se découvrir une véritable passion en rencontrant un garçon solitaire, brimé et passionné de karuta, un jeu de carte traditionnel. Un scénario ludique et sympathique !


 Chihayafuru T1, manga chez Pika de Suetsugu
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Pika édition 2013

L'histoire :

Ce matin, Chihaya, une fillette de 12 ans, s’est levée plus tôt pour attendre sous la pluie le livreur de journaux. C’est un garçon de son âge qui arrive à vélo mais la demoiselle ne prend pas le temps de lui parler. Elle s’empare du journal et se rue ensuite dans la chambre de sa sœur qu’on peut voir en couverture car elle a participé à un concours de beauté (qu’elle n’a cependant pas remporté). En fait, Chihaya est très fière de la beauté de sœur ainée et rêve que celle-ci devienne un jour le plus grand mannequin du Japon. Plus tard, en arrivant en cours, Chihaya remarque que le nouvel élève, Wataya, se fait embêter par ses camarades à cause de son accent provincial et sa pauvreté apparente, et elle prend immédiatement sa défense. Pendant le cours, Chihaya n’arrête pas de penser à Wataya qu’elle est sûre d’avoir déjà vu avant. Quand elle retrouve enfin d’où elle le connait, elle s’écrie dans la classe qu’il est le livreur de journaux. Hélas, cela va accentuer les moqueries pour le jeune homme et Taichi, un garçon de la classe, met Chihaya en garde : si elle se range du côté de la victime, elle en deviendra une à son tour. A ce moment-là, le trio ne se doute pas que le jeu du karuta va faire naître entre eux une grande amitié...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Peu connu en France, le karuta est un jeu de cartes basé sur la mémorisation d’une centaine de poèmes définis. Pour faire connaître cette discipline, la mangaka nous raconte l’histoire de trois enfants de sixième : l’un d’eux est passionné de karuta et c’est grâce à cela qu’ils vont nouer une forte amitié et découvrir ensemble la passion du jeu. Les trois personnages principaux sont attachants et moins clichés qu’il n’y paraît, aussi se prend-on rapidement d’affection pour eux. De plus, leur façon de découvrir toutes les règles du karuta nous permettent bien évidemment de s’initier à ce jeu, mais cela n’est pas fait de façon rébarbative : pas besoin de connaître les poèmes pour comprendre les scènes de jeu, les règles arrivent au fur et à mesure sans être compliquées (du moins pour l’instant), et on se laisse donc emporter par la passion des joueurs. Pour le moment, on fait surtout connaissance avec les personnages, leur amitié et leur amour du karuta, mais la suite annonce déjà du changement car, au deuxième volume, la fin de la partie « enfance » devrait avoir lieu et on aura le droit à un bond dans le temps pour retrouver les protagonistes au lycée. Ici, c’est donc une longue introduction qu’il nous est donné de lire mais on ne s’ennuie à aucun moment, bien au contraire. A noter que ce premier volume contient un livret avec les 100 poèmes et les huit premières cartes du karuta, l’occasion d’essayer de s’y mettre ! En ce qui concerne les graphismes, l’ensemble est de bonne facture. L’espace des planches est bien occupé et découpé dynamiquement. Les personnages, hauts en charisme, sont très expressifs et dégagent tous beaucoup de charme. Le tramage, à la fois varié et soigné, rend le tout encore plus agréable et les décors ne sont pas en reste. En résumé, cette première partie est tout à fait plaisante et on attend de voir les autres cartes s’abattre !

voir la fiche officielle ISBN 9782811611187