parution 13 novembre 2014  éditeur Pika  collection Chin'arts
 Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Sentimental Shôjo

Chinese Girls

Edition deluxe

A travers presque 200 illustrations numériques ou croquis à l’aquarelle, Benjamin donne sa vision d’une génération de chinoises qui se battent pour trouver une place dans la société actuelle. Un bel ouvrage signant le retour du dessinateur en France.


Chinese Girls : Edition deluxe (0), manga chez Pika de Benjamin
  • Notre note Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Pika édition 2014

L'histoire :

Ce recueil est composé d’illustrations dont le sujet est presque toujours une jeune chinoise d’aujourd’hui (dans quelques cas seulement, il ne s’agit que de paysages ou autre). Il propose un tour d’horizon assez varié de tous les types de femmes que le dessinateur a pu rencontrer ou imaginer, et s’articule autour de diverses thématiques réparties en 12 chapitres : « Belles de nuit », « Où vas-tu jeune fille ? », « Une adolescente », « Tes yeux, tes jambes », « Faubourgs de Pékin », « Mi-visage de Vénus », « Amours cachées », « La fille qui vole », « Le musicien », «Ivresse », « Rencontre dans le métro », et « A la descente du métro ». Des dessins classés en tant que « travaux préparatoires » par le dessinateur sont répartis à divers endroits de l’ouvrage (contrairement à la version classique, sortie simultanément, où ces dessins se retrouvent regroupés dans un 13ème chapitre). De temps à autre, un texte accompagne une image en particulier ou un chapitre tout entier, qui décrit l’ambiance du moment ou bien raconte une histoire plus ou moins longue en relation avec les illustrations.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Benjamin, que l’on n’avait pas vu en France depuis l’arrêt des éditions Xiao Pan il y a quatre ans, revient avec ce nouveau recueil d’illustrations édité chez Pika. Comme son nom l’indique, la thématique de cet ouvrage est « les jeunes filles chinoises ». Benjamin le dit lui-même, il a réalisé là un « livre sur les filles, […] pour les filles ». Mais il n’y a pourtant pas qu’elles qui apprécieront les nombreux dessins présents dans cet ouvrage. Au total, 94 illustrations numériques (toutes inédites sauf 2) et 90 aquarelles et croquis peuplent ce recueil en version deluxe (la version normale ne contenant quant à elle aucun croquis ni aquarelle). Le dessinateur a voulu y exprimer son admiration pour toutes ces jeunes chinoises qui se battent pour trouver leur place dans la société actuelle. Il s’inspire de son expérience personnelle de celles avec qui il a « pleuré et ri » et qu’il a « fait rire et pleurer » comme il l’explique dans la préface, mais aussi de toutes celles qu’il a rencontrées ou d’autres dont on lui a parlé. Il peint - littéralement et narrativement parlant - ainsi toute une série de portraits issus des mélanges de ces histoires réelles et de ses propres inspirations. Certains chapitres sont d’ailleurs agrémentés de textes qui, çà et là, vont apporter une touche supplémentaire pour décrire l’ambiance représentée dans les illustrations. Parfois, les textes se font beaucoup plus longs et racontent des histoires entières. Les illustrations vont du simple croquis au portrait réaliste, le tout dans le style habituel de Benjamin, avec beaucoup de couleurs froides dans les teintes bleues et vertes. Qu’elles prennent la pose ou soient figées en plein mouvement, croquées à la dérobée ou travaillées de longues heures à la palette graphique, les femmes dessinées par Benjamin sont belles, ont le regard perdu dans le vague ou au contraire intense et face caméra, et toutes dégagent beaucoup de mélancolie. Côté format, les illustrations numériques sont la plupart du temps en pleine page, ce qui permet de s’en mettre plein les yeux vu la très grande taille de cette version deluxe, et les extraits des carnets d’exercices à l’aquarelle du dessinateur sont reproduits en plus petit (ce qui est parfois un peu dommage d’ailleurs car on n’en profite pas toujours à leur juste valeur). Alors que l’ouvrage est principalement constitué de papier glacé, pas mal de pages ont droit à un rendu papier à dessin, principalement les illustrations numériques peu poussées classées comme « travaux préparatoires » par l’auteur, pour un rendu à mi-chemin entre les dessins numériques terminés et les croquis à l’aquarelle des carnets, comme une sorte de pont entre les deux univers. Si l’idée d’un tel papier est plaisante et apporte une touche « deluxe » supplémentaire à l’ouvrage, on regrette par contre que la sélection des dessins qui en bénéficient ne soit pas systématique, la faute sûrement à la mise en page et / ou aux contraintes de fabrication : certains de ces dessins restent sur papier glacé tandis que d’autres sur papier « à dessin » sont des illustrations qui semblent beaucoup plus poussées et qu’on s’étonnera de voir classées en travaux préparatoires (et qui dénotent donc un peu avec le reste de la sélection). Dans cette version deluxe, on pourra également reprocher à l’ouvrage un manque d’équilibre dessins / textes, ce qui n’est pas aussi flagrant dans la version régulière. Il faut dire que cette dernière contient les textes intégraux alors que la présente version deluxe contient des versions résumées (et il ne s’agit pas de petites coupures mais de paragraphes entiers qui disparaissent !). Un gros défaut car, si l’on profite des illustrations en très grand dans cette version qui coûte déjà 45€, il faudra débourser 12,5€ supplémentaires pour la version normale si l’on veut pouvoir lire l’intégralité des textes qui vont avec ! Mais, au final, les amateurs de l’auteur ou de superbes illustrations s’y retrouveront largement avec les textes amputés car ce sont bien les dessins qui sont le cœur de l’ouvrage. Pas sûr par contre que tous se sentiront convaincus par l’aspect « témoignage » concernant les jeunes chinoises d’aujourd’hui, dont le point de vue de Benjamin reste finalement très personnel et pas forcément exhaustif. Un bel ouvrage en tout cas, et qui a le mérite de faire revenir en France l’un des plus talentueux illustrateurs et auteurs de BD chinois ayant percé à l’international ces dernières années.

voir la fiche officielle ISBN 9782811616618