Cyborg Kurochan T7, manga chez Pika de Yokouchi ©Pika édition 2005

Cyborg Kurochan T7

Alors que Matatabi se décarcasse pour construire une nouvelle maison à Gôkun, Kurochan organise un combat à coup de gatling entre deux élèves de la classe de Suzuiki… Un volume un peu moins drôle mais toujours aussi intéressant.

L'histoire : La maison de Gôkun et Mîkun au sein de la décharge ayant été complètement pulvérisée, ceux-ci demandent à Matatabi de bien vouloir s’occuper de leur en fabriquer une nouvelle, le chat étant spécialisé dans la construction. Ce dernier accepte bien volontiers car il a une dette envers le scientifique depuis que celui-ci l’a sauvé et il se met à dessiner le plan du futur bâtiment. Kurochan débarque alors et voit que Mîkun a la tête démontée car le docteur Gô lui fait une révision complète. Quant à Nana, Kotarô vient de lui fabriquer une gatling comme celle de Kurochan mais adaptée à sa petite taille, et elle ne manque pas de le faire savoir à son bien-aimé en lui tirant quelques mini balles dans la tête. Pendant ce temps, Matatabi a fini le plan et le dévoile à Gôkun, qui est immédiatement emballé par la touche très « château de méchant » de l’ensemble. Kurochan tombe alors sur deux des élèves de Suzuki en train de s’amuser à se battre avec de vieux tuyaux, et il décide de rendre le duel plus intéressant en construisant deux modules lourdement armés dans lesquels les enfants pourront se glisser et qui seront commandés par lui-même et par la tête de Gôkun. Le combat recommence alors à coup de gatling et de missiles, au grand dam des deux enfants désormais coincés dans leurs modules…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  Outre la première histoire assez délirante et drôle, ce volume propose aussi quelques événements majeurs. Ainsi, on assiste au retour des principaux chats cyborgs qui constituaient l’armée de Gôkun dans le premier volume et on apprend en passant comment ceux-ci en étaient venus à croiser le chemin du scientifique dans leur enfance. Le chapitre suivant, à la fois délirant et mignon (si, si, c’est possible !) nous fait découvrir la réalité quant à la relation entre Kurochan et Nana. On assiste ensuite à un craquage de Matatabi, qui décide de se faire passer pour un chat domestique, au point de finir par en oublier sa vraie nature. Enfin, le dernier chapitre est l’occasion de voir un Kurochan mal en point, terrassé par la grippe des cyborgs, et la dernière page nous laisse pour une fois sur un cliffhanger intense. Un volume qui maintient donc notre intérêt tout au long de la lecture et qui nous fait constater une fois de plus que l’auteur déborde d’imagination en arrivant à renouveler sans cesse sa série sans nous lasser. Les dessins sont toujours aussi délirants et leur aspect comique renforce encore les gags par des visuels irremplaçables. Même si ce tome est peut-être un peu moins drôle qu’à l’accoutumée, il n’en reste pas moins très intéressant. A ne pas rater !

  • scénar dessin


27 août 2007



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et



prix 6.95-5% = 6.6

sur


 Cyborg Kurochan T7, manga chez Pika de Yokouchi ©Pika édition 2005

01 janvier 2005

Pika

voir la fiche officielle

9782845993935

ado / adulte

Aventure - Action, Humour

Shônen

scénariste
dessinateur
 

Cyborg Kurochan série terminée en France
11 albums parus
série terminée au Japon
11 albums parus Nos chroniques dans cette série :