parution 13 juin 2012  éditeur Pika  collection Pika shônen
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Fantastique - Etrange Shônen

Dreamland T11

Worldapart

Dangers et combats sont légion dans le Worldapart : un tome bourré d’actions et d’humour, de fantaisie et de rebondissements… le pied !!!


 Dreamland  T11 : Worldapart (0), manga chez Pika de Lemaire
  • Notre note Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Red Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Pika édition 2012

L'histoire :

Le Worldapart est la partie la plus dangereuse du royaume céleste. Pour accéder au monde du ciel, les Voyageurs s’allient en équipes pour arriver à la Tour d’Oubli et monter au ciel afin de participer à cette fameuse Célestiafest qui n’a lieu que toutes les 2000 nuits. Après avoir franchi les dangers de la Crazy Jungle, plusieurs équipes ont réussi à passer les portes qui mènent au fameux Worldapart... Les malheureux qui n’ont pu traverser les portes (qui disparaissent dès qu’un Voyageur les franchit) sont quant à eux attaqués par des monstres sauvages et sanguinaires de la Crazy Jungle. Les équipes survivantes doivent dorénavant affronter les mystères et pièges du Worldapart. Séparés les uns des autres, les groupes ont des épreuves inédites et uniques à franchir avant d’accéder à la Tour de l’Oubli. Seuls les plus doués restent encore en lice : les Kill Stars et son leader Léon Messi, les Voyageurs Noirs dirigés par Sealvia, les Météors organisés comme une armée, l’équipe de jeunes dirigés par l’énigmatique mamie Volga, les jeunes chiens fous Neostorm, le solitaire Sacha et même les inexpérimentés Fantasy Stars. Cependant, ils ne se doutent pas du danger qui les attend dans le Wolrdapart...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Voici la suite de cette « parenthèse » opérée dans le tome 10 : en effet, toujours pas de nouvelles de nos héros Terrence, Savane, Eve et Sabba... Reno Lemaire se consacre donc cette fois encore exclusivement à ce « Survival », sorte de Kho Lanta de l’extrême où l’enjeu est la survie. Après une longue et complexe présentation des différents personnages et équipes dans le tome 10, l’auteur se lâche et offre un épisode survitaminé, surchargé de combats et d’affrontements. Cependant, il évite la monotonie des sempiternels duels explosifs en surprenant toujours son lecteur. Ainsi, les multiples affrontements sont l’occasion de découvrir des personnages aux pouvoirs étonnants. C’est aussi une parfaite exploration du monde du ciel qui regorge de révélations étonnantes. Les rebondissements chocs sont donc légion dans ce tome... sans compter une énorme surprise finale qui vaut le coup d’œil. L’imagination de Reno n’a pas de limite et l’intrigue première de Dreamland, qui se fonde sur des pouvoirs qui proviennent des phobies des Voyageurs dans le monde réel, est la porte ouverte à des pouvoirs très originaux. Les combats sont du coup beaucoup plus excitants. La véritable découverte de ce tome concerne un monde sombre et à part de Dreamland : le Worlapart (qui porte bien son nom). La part belle est donc donné aux pièges et vilains de ce no man’s land mystérieux et inquiétant. Les « boss » ont énormément de charisme et de puissance, ce qui rend les combats d’autant plus savoureux qu’ils seront de véritables tests pour des Voyageurs surdoués et aguerris comme Léon Messi ou Sacha. Reno a également toujours autant de talent pour allier combats violents et humour débridé. Dans un cocktail détonnant, le lecteur peut admirer la virtuosité du dessinateur qui se plaît à rajouter des détails cocasses en pleine scène dramatique (par exemples, des flèches qui montrent des endroits osés de l’anatomie féminine pour visualiser... les blessures !). Le dessin est à la hauteur d’un scénario inventif et prenant : la technique de l’auteur s’affine d’album en album. La virtuosité du noir et blanc et des cadrages rendent les combats épiques et sublimes tout en offrant des trognes marquantes de l’univers Dreamland. En résumé, cet épisode musclé et plein de rebondissements est encore une fois l'occasion d’admirer la puissance de certains personnages et la virtuosité de l'auteur.

voir la fiche officielle ISBN 9782811606985