Entretiens de Confucius T1, manga chez Soleil de Confucius, Variety artworks studio ©Soleil édition 2012

Entretiens de Confucius T1

Un nouveau professeur de japonais arrive, qui ne passe pas inaperçu : c’est une vache qui cite tout le temps le philosophe Confucius ! De bonnes idées mais un rendu gâché par trop de répétitions.

L'histoire : Ce matin, Hitoshi arrive en retard en classe. Il ouvre la porte silencieusement et essaye de se faire discret pour rejoindre sa place, pendant que le principal adjoint explique aux élèves que leur professeur principal est absent pour congé maternité. Il leur présente donc sa remplaçante : Ushiko Ushiyama. Si les vêtements traditionnels chinois de cette dernière sont un peu excentriques, ce n’est rien à côté de son physique qui laisse tout le monde pantois : Ushiko Ushiyama est une vache ! Les lycéens n’ont pas vraiment le temps de questionner leur nouveau professeur de japonais car le principal adjoint remarque alors Hitoshi et commence à le houspiller. Le garçon s’excuse mais se fait tout de même gronder. C’est alors qu’intervient Ushiko Ushiyama en citant une phrase de Confucius : « Commettre une faute et ne pas la corriger, c’est là qu’est la faute ». Cette citation est la première d’une longue liste qui va faire réfléchir les lycéens...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  Le studio Variety Art Works n’en est pas à son coup d’essai en ce qui concerne les adaptations d’œuvres cultes. Ici, c’est le philosophe chinois Confucius et ses célèbres entretiens qui font l’objet d’une version manga. Pour cette mouture, l’histoire présentée se déroule dans un lycée japonais où la remplaçante d’un professeur va expliquer à ses élèves les fameux propos de Confucius. L’idée de reprendre une école est plutôt bien trouvée (les entretiens étant à la base des discussions entre Confucius et ses disciples, on peut donc considérer que la forme était un peu la même) et s’applique parfaitement aux différentes situations que vivent les jeunes gens. Toutefois, le récit reste très moyen car il manque cruellement de rythme : il y a énormément de dialogues qui se montrent trop longs. En effet, à chaque citation des entretiens, on a le droit à une case avec ladite citation, une autre avec le même texte dans une bulle pour les paroles du professeur qui les répète, et enfin à une reformulation plus facile à comprendre pour les plus jeunes lecteurs. Non seulement tout cela n’est pas nécessaire, mais les explications des phrases se limitent ainsi à de simples reformulations de textes déjà évidents à saisir, ce qui fait qu’on lit au final les choses en triple. De plus, il suffit d’une phrase de Confucius pour qu’un personnage change radicalement d’opinion ou de comportement, ce qui manque de crédibilité. Pour ce qui est des graphismes, la mise en scène fait preuve de dynamisme et les personnages sont très expressifs. On notera que la représentation du professeur en tant que vache est une référence à la traduction japonaise de Confucius (le mot signifiant « veau »). Néanmoins, le trait est régulièrement grossier et les silhouettes laissent à désirer. En résumé, cette adaptation manga n’est pas un échec mais n’est pas une réussite non plus, dommage.

  • scénar dessin


7 octobre 2012



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et



prix 6.99-5% = 6.64

sur


 Entretiens de Confucius T1, manga chez Soleil de Confucius, Variety artworks studio ©Soleil édition 2012

19 septembre 2012

Soleil

Soleil Classiques

voir la fiche officielle

9782302024007

ado / adulte

Historique

Seinen

Entretiens de Confucius série en cours en France
1 album paru, 2 prévus

série terminée au Japon
Titre en VO : Rongo
2 albums parus