parution 12 mai 2010  éditeur Soleil  collection Soleil Manga
 Public ado / adulte  Thème Humour, Erotique, Sentimental Jôsei

Ma petite maîtresse T8

Chôkô est contrainte de participer à un rendez-vous pour un mariage arrangé et ce, avec la bénédiction de Dômoto, son petit ami, serviteur et employeur ! La série se termine comme elle avait commencé : de manière très amusante.


 Ma petite maîtresse  T8, manga chez Soleil de Yoshihara
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2010

L'histoire :

Chôko est furieuse quand ses parents lui annoncent qu’ils lui ont organisé un rendez-vous pour un mariage arrangé alors qu’elle sort avec Dômoto. En fait, le président de l’association nord du kantô des amateurs de nouilles avait accepté de prêter de l’argent au père de Chôko pour qu’il puisse ouvrir son restaurant et ce dernier a donc une dette envers lui. Aussi, quand l’homme lui a demandé la main de Chôkô pour son fils, Shigeno Ryôichi, le père de la jeune femme ne pouvait pas refuser. Dômoto, qui les a rejoint pendant cette conversation, est triste mais accepte que Chôko rencontre Shigeno. La jeune femme lui colle alors une gifle mais finit tout de même par aller à ce rendez-vous quelques jours plus tard. Là, la situation empire pour Chôkô : non seulement Shigeno est beaucoup moins beau que sur la photo qu’on lui avait montré, mais en plus Dômoto l’accompagne en tant que serviteur et semble vouloir pousser la demoiselle à accepter le mariage...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Comme on peut s’en douter en voyant la couverture, ce volume est placé sous le signe du mariage de Chôko. Dans le premier chapitre, la jeune femme est poussée par Dômoto à accepter un mariage arrangé mais cette partie est anecdotique car on sait pertinemment comment cela va se terminer. La suite est en revanche un peu plus intéressante car les deux jeunes gens se mettent effectivement à penser au mariage mais le gros problème est que Dômoto se considère encore comme le serviteur de Chôko et donc ne se sent pas digne de l’épouser. La jeune femme va donc devoir redoubler d’efforts pour le convaincre et c’est toujours dans la légèreté et avec un humour sous la ceinture très efficace que le récit nous emporte. Tout cela est mis en images par des graphismes au trait fin, léger et soigné, dont le principal défaut provient du rendu du tramage. En tous cas, du début à la fin, cette série aura été simple et prévisible mais il n’empêche que l’auteur a su y faire pour maintenir notre intérêt et on a donc hâte de découvrir son prochain titre.

voir la fiche officielle ISBN 9782302010956