parution 30 novembre 2016  éditeur Soleil  collection Soleil J-Video
 Public ado / adulte  Thème Heroic-fantasy, Aventure - Action Shônen

The legend of Zelda - Ocarina of time, Perfect edition

(intégrale)

Au village Kokiri, Link est le seul à ne pas avoir de fée. Pourtant, c’est lui qui va sauver le vénérable Mojo et entamer une aventure cruciale pour le monde d’Hyrule. Une réédition de qualité pour une adaptation correcte malgré les libertés prises.


The legend of Zelda - Ocarina of time, Perfect edition, manga chez Soleil de Himekawa
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Soleil édition 2016

L'histoire :

A à l’ouest d’Hyrule, dans la forêt, se trouve le village Kokiri qui est protégé par le vénérable arbre Mojo. Le village est exclusivement peuplé d’enfants tout de vert vêtus et étant accompagné d’une petite fée. Enfin... tous sauf Link, ce qui lui vaut de subir quelques railleries. Une nuit, un garçon nommé Mido s’approche de la maison de Link pour lui préparer un mauvais tour. Celui-ci voit alors une fée pénétrer chez Link. Cette dernière est venue le prévenir qu’un démon est entré dans le tronc de l’arbre Mojo. Équipé de son lance-pierres, Link se rend en compagnie de la fée et de Mido auprès de l’arbre Mojo. Ce dernier bouge une racine pour que le trio entre en lui. Les deux kokiris et la fée parviennent à tuer le démon, non sans difficulté. En récompense, l’arbre Mojo confie à Link une pierre ancestrale avant de lui expliquer qu’il n’est pas vraiment un kokiri et que son destin est d’apporter cette pierre ancestrale à la princesse Zelda dans l’espoir de sauver le monde...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Avec ses nombreuses adaptations des jeux vidéo Zelda, Akira Himekawa nous a fournis du bon et du moins bon. Cette perfect edition d’Ocarina of time regroupe les deux volumes de la première publication en un. Couverture rigide et en relief, marque-page, jaquette très jolie et un premier chapitres tout en couleurs constituent les nouveautés de ce gros pavé par rapport au diptyque. Les fans purs et durs de la licence, ainsi que ceux qui veulent découvrir cette histoire, seront assez enchantés par tout cela. Concernant l’intrigue, celle-ci est assez fidèle au jeu dans sa première partie qui se déroule avec un Link enfant ; dans la partie avec la version adulte de Link, les aficionados du jeu trouveront pas mal de liberté avec le scénario du jeu mais les éléments principaux sont respectés et ces changements s’inscrivent correctement dans l’histoire. Celle-ci se déroule de manière fluide, même si le début est parfois expéditif lors des combats contre les monstres. Toutefois, l’aventure progresse vite et bien, les différents personnages ont le temps de se présenter et de raconter leur histoire, aucun peuple n’est oublié et l’action dynamise l’ensemble. Du côté des dessins, Akira Himekawa respecte le design du jeu vidéo pour que l’on reconnaisse sans peine personnages et décors. En outre, les planches sont bien remplies, les couleurs en début de volume sont agréables, mais le tramage reste moyen. Par ailleurs, on notera également la présence de deux histoires bonus sympathiques, à défaut d’être indispensables : l’une nous montre une fête chez les kokiris en faisant un focus sur Skull Kid, et l’autre s’intéresse à un enfant watarara (une espèce originale créée pour le manga et ressemblant à des oiseaux). Au final, cette édition est de meilleure qualité que les autres et l’ouvrage offre une bonne adaptation papier à un jeu culte : jetez-vous dessus si vous êtes fans !

voir la fiche officielle ISBN 9782302054219