parution 01 avril 2008  éditeur Taïfu comics  collection Taïfu Ecchi
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Sentimental Ecchi

Change Hi Fu Mi T4

Maintenant que toutes les personnalités de Motoko se sont évanouies, la fameuse personnalité incontrôlable a fait son apparition : Zero. Un tome de transition intéressant et amusant.


 Change Hi Fu Mi T4, manga chez Taïfu comics de Sakaguchi, Iwasawa
  • Notre note Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Taïfu comics édition 2008

L'histoire de la série :

Kosukegawa est un otaku fan des héros de type « Kamen Reder ». Il tombe un jour sur une de ses camarades de classe, Motoko, en train de se faire prendre à partie par un playboy prêt à la violer dans une ruelle. Mais, alors que le garçon faible et sans talent ne sait pas quoi faire pour l’aider, la jeune fille timide et effacée change soudain de caractère pour devenir une combattante sûre d’elle, capable de mettre à mal n’importe quel agresseur. En fait, la jeune fille a été élevée par trois grands experts en techniques de combat et ses entraînements intensifs l’ont poussée à se forger trois autres personnalités qui refont surface lorsqu’elle est en danger : Hibiki, Fujiko et Mikiro. Depuis ce jour, Kosukegawa n’a d’yeux que pour sa nouvelle amie et celle-ci voit en lui son confident…

L'histoire :

Zero, la personnalité incontrôlable cachée derrière les trois autres personnalités de Motoko, a finalement fait surface et a vaincu les mercenaires engagés par un des trois pères de celle-ci pour tenter de la maîtriser. Il ne reste que Kosukegawa qui n’est pas gravement blessé mais ce dernier n’a rien d’un combattant. Narda utilise alors ses techniques secrètes d’acupuncture pour développer temporairement la force du garçon et Ralph lui explique rapidement comment vaincre son amie déchaînée : lui porter un violent coup dans la gorge après avoir bloqué une de ses attaques aux poings. Revêtu d’un costume de Kamen Reder trouvé dans le parc d’attractions désaffecté, Kosukegawa sort donc affronter Zero, évitant et bloquant les coups du mieux qu’il peut, et s’en sort à peu près bien grâce à sa nouvelle force. Mais, au moment où il aurait pu placer sa contre-attaque à la gorge, le jeune homme retient son poing pour ne pas risquer d’endommager définitivement la voix de sa bien-aimée. Celle-ci lui assène alors un violent coup au crâne et fait voler son casque en morceau. Mais, alors qu’elle s’apprête à achever son adversaire, le visage découvert de Kosukegawa fait réagir les personnalités endormies de son amie et ces dernières s’unissent alors pour tenter d’arrêter Zero.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Ce quatrième volume voit la fin du cycle de Zero et le début d’une nouvelle intrigue, ce qui permet de renouveler un peu la série. Néanmoins, on a l’impression que l’auteur aurait pu un peu plus développer le rôle du père ayant lancé les mercenaires contre sa propre fille et on est un peu déçu de ce côté-ci. Après le final intense et convenu de ce premier cycle, le seconde redémarre plutôt tranquillement et de manière plus humoristique qu’auparavant, prenant le temps de présenter deux nouveaux personnages. Le ecchi, un peu mis de côté lors du précédent tome, revient à la charge pour notre plus grand plaisir. On note aussi une légère amélioration de l’édition qui, jusqu’ici, avait été plutôt bâclée : notes de travail laissées à l’impression (genre : « onomatopée ici »), papier de mauvaise qualité, moirage foireux… Ici la qualité augmente un peu sans néanmoins atteindre des sommets. Dommage, surtout lorsqu’on sait que l’éditeur est capable de faire bien mieux en regard de ses autres séries. Les dessins de l’auteur s’améliore de volume en volume : le découpage est dynamique, comme les scènes d’actions, les détails et les décors sont présents et le tramage colore correctement le tout. Les pages couleurs de début de volumes sont toujours un plaisir à admirer et l’auteur nous offre même un dessin spécial en bonus de fin. En résumé, un tome de transition correct et qui nous donne tout de même envie de connaître la suite de cette série sympathique.

voir la fiche officielle ISBN 9782351802137