parution 28 janvier 2010  éditeur Taïfu comics  collection Taïfu Ecchi
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Sentimental Ecchi

Change Hi Fu Mi T10

Tandis qu'une jeune fille tente de séparer Motoko et Kosukegawa pour faire apparaître Zero et sa « laque noire », la personnalité de Motoko finit par disparaître ! Révélations et retournements de situation au programme.


 Change Hi Fu Mi T10, manga chez Taïfu comics de Sakaguchi, Iwasawa
  • Notre note Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Red Star Red Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Taïfu comics édition 2010

L'histoire de la série :

Kosukegawa est un otaku fan des héros de type « Kamen Reder ». Il tombe un jour sur une de ses camarades de classe, Motoko, en train de se faire prendre à partie par un playboy prêt à la violer dans une ruelle. Mais, alors que le garçon faible et sans talent ne sait pas quoi faire pour l’aider, la jeune fille timide et effacée change soudain de caractère pour devenir une combattante sûre d’elle, capable de mettre à mal n’importe quel agresseur. En fait, la jeune fille a été élevée par trois grands experts en techniques de combat et ses entraînements intensifs l’ont poussée à se forger trois autres personnalités qui refont surface lorsqu’elle est en danger : Hibiki, Fujiko et Mikiro. Depuis ce jour, Kosukegawa n’a d’yeux que pour sa nouvelle amie et celle-ci voit en lui son confident…

L'histoire :

Resté seul à la maison avec Motoko, Kosukegawa se réjouit de pouvoir passer le jour de l’an ainsi que son anniversaire en amoureux. Alors qu’il l’attend pour leur rendez-vous, Motoko tombe sur la jeune fille qui les surveille mais ne la reconnaît pas. En la voyant de près, cette dernière a du mal à croire que la jeune fille possède la « laque noire », mais elle ignore que la personnalité actuelle de Motoko est celle d’une jeune fille normale : son aura est donc inexistante. Voulant voir ce qu’il se passe si jamais Kosukegawa est en danger, elle l’attaque subrepticement mais Motoko ne réagit pas. En fait, il n’y avait pas vraiment de danger malgré les apparences, et Motoko a correctement calculé le risque sans que personne ne s’en rende compte. La journée se terminant, les deux amoureux font un tour dans la grande roue et Kosukegawa se lance pour embrasser Motoko, mais le stresse généré finit par changer la personnalité de celle-ci : c’est alors Hibiki qui fait son apparition. Au sortir du manège, l’espionne constate immédiatement la différence et comprend alors que Kosukegawa est probablement la clé pour faire apparaître Zero et sa « laque noire ». Elle prend donc un job dans le même fast-food que le jeune homme afin de mettre à exécution un plan visant à pousser Motoko dans ses retranchements...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Commençant doucement par un petit rencard en amoureux légèrement rehaussé d’une touche d’espionnage, ce dixième volume devient ensuite un peu plus prenant grâce à la mise en place d’une vraie menace, à l’apparition de Zero et de la laque noire (et de manière bien plus rapide que d’habitude, étonnement, mais toujours avec des conséquences graves), ainsi que par quelques avancées scénaristiques et même quelques révélations. Comme toujours depuis quelques volumes, on regrette par contre le peu de fan-service (deux ou trois scènes à peine), surtout avec le potentiel initial de la série. L’auteur nous offre tout de même de bonnes planches, surtout dans la seconde partie du volume grâce aux scènes d’action (notamment avec la moto) et aux combats qui ne font pas dans la dentelle. L’étau se resserre petit à petit sur une situation qui pourrait bien amener la fin de la série et l’évolution des personnalités de Motoko prend également un vrai virage dans ce tome. La suite se fait donc attendre.

voir la fiche officielle ISBN 9782351803707