Love mode T11, manga chez Taïfu comics de Shimizu ©Taïfu comics édition 2012

Love mode T11

C’est à Londres que Reiji Aoé trouve un havre de paix en compagnie de deux hommes rencontrés sur place. La cohabitation semble harmonieuse mais on n’échappe pas à son passé comme cela. Un final émouvant.

L'histoire : A l’âge de 19 ans, Reiji Aoé est parti vivre en Amérique pour échapper aux contraintes familiales. Quatre ans plus tard, l’homme n’est toujours pas revenu au Japon et utilise ses congés pour voyager. Aujourd’hui, il vient d’arriver à Londres mais sa journée se déroule bien mal : un artiste de rue lui vole un billet, il fait un déjeuner épouvantable dans un pub, il marche dans une crotte de chien... Au moment où il arrive devant son hôtel, il surprend un couple gay en train de se disputer et se retrouve mêlé malgré lui au conflit. Lorsqu’il pénètre enfin dans l’hôtel, Reiji découvre qu’il n’y a pas de trace de sa réservation ! Il est complètement abattu mais l’un des hommes du couple gay lui prose de venir dormir chez lui. Reiji refuse car il n’est pas intéressé par les hommes mais l’individu insiste : il tient un bed and breakfeast et aimerait se faire pardonner de lui avoir causé des soucis. Reiji se laisse convaincre et découvre que l’homme, Takamiya, vit en fait avec un dénommé Shiki qui n’est autre que l’artiste de rue ! Reiji va rapidement se sentir à l’aise et cohabiter avec eux, mais il sait qu’il ne pourra pas rester loin de sa famille éternellement...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  Ce dernier volet de Love mode s’intéresse au personnage de Reiji, bien avant que celui-ci ne rencontre Naoya. A l’âge de 23 ans, l’homme vivait seul et passait son temps en voyage pour éviter de faire face au devoir familial. Il trouva alors un refuge auprès de deux hommes, Shiki et Takamiya. Si les premières pages sont assez amusantes avec les galères que connaît Reiji, la suite devient rapidement plus séreuse. Certes, le trio passe des moments d’insouciance mais cela ne génère pas de longueurs pour autant : à la place, on prend conscience des peines de chacun et une certaine tension monte au fur et à mesure qu’on avance dans la lecture car on sait que le bonheur ne va pas durer. De fait, on n’est moyennement surpris lorsqu’un drame se produit, mais on l’est en revanche plus sur ce que cela va engendrer. Là, les sentiments sont intentes mais tout en retenue, ce qui ne manque pas de nous émouvoir. Cette histoire est donc très intéressante et dégage beaucoup d’émotion, ce qui offre un final digne de ce nom à la série. Bien qu’ayant connu des hauts et des bas, Love mode est restée intéressante à suivre du début à la fin de par ses multiples personnages aux histoires assez riches, et la conclusion ne déçoit pas un instant.

  • scénar dessin


13 juillet 2012



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et



prix 8.95-5% = 8.5

sur


 Love mode T11, manga chez Taïfu comics de Shimizu ©Taïfu comics édition 2012

25 août 2012

Taïfu comics

Taïfu yaoï

voir la fiche officielle

9782351805206

ado / adulte

Erotique, Sentimental

Yaoï

scénariste
dessinateur
 

Love mode série terminée en France
11 albums parus
série terminée au Japon
Titre en VO : Love Mode
11 albums parus Nos chroniques dans cette série :